La prophétie d'Obinna
© AFP

"Je crois que nous sommes destinés à gagner la médaille d'or. Les deux équipes méritent leur place en finale, mais je suis convaincu que c'est nous qui serons sacrés champions olympiques au coup de sifflet final." Voilà sans doute l'une des prophéties les plus remarquables jamais publiées par FIFA.com.

Interrogé quelques minutes avant que son équipe ne quitte Shanghai pour rejoindre Pékin, l'attaquant du Chievo Vérone s'est livré sans détour. Pour lui, pas de doute, le Nigeria remportera la finale du Tournoi Olympique de Football Masculin face à l'Argentine. "Nous sommes très confiants, mais il ne faut pas s'enflammer. Dans le camp d'en face, il y a des joueurs de la trempe de Messi, Agüero, Riquelme et Mascherano. Nous n'aurons pas la partie facile."   

"Mais eux aussi doivent s'attendre à un match très compliqué. Nous comptons quelques belles individualités et l'entraîneur a réussi à mettre en place une équipe soudée. Nous sommes tous prêts à nous sacrifier pour le groupe et, au fil des matches, notre défense est devenue de plus en plus compacte."

Si nous voulons devenir champions olympiques, nous devrons faire encore mieux en finale. En ce qui me concerne, je suis certain que nous y parviendrons
Victor Obinna, à propos du parcours du Nigeria

"Nous n'avons encaissé que trois buts depuis le début de la compétition. Nous avons progressé à chaque sortie. A mon avis, nous avons joué notre meilleur match contre la Belgique. Notre deuxième meilleur match, c'était face à la Côte d'Ivoire, en quarts de finale. ."

Arrivée à Pékin
La Dream Team IV s'est installée mercredi après-midi au Village Olympique. Obinna, nommé capitaine pour les matches contre la Côte d'Ivoire et la Belgique, a rapidement été conquis par l'ambiance exceptionnelle qui règne là-bas. "C'est fantastique, c'est incroyable ! Tout le travail que nous avons fourni lors des stages de préparation et depuis le début du tournoi a fini par payer. C'est vraiment extraordianaire !"

"Quand on voit les progrès que nous avons accomplis entre notre premier match et la demi-finale, on se dit que tout est possible. L'équipe a pris une autre dimension au fil de la compétition et maintenant, nous voilà à Pékin. En arrivant en Chine, nous nous étions fixé pour objectif d'atteindre la finale. C'est désormais chose faite. A nous d'aller encore plus loin et de rentrer avec la médaille d'or."

Obinna, qui faisait partie de l'équipe du Nigeria qualifiée pour les demi-finales de la Coupe d'Afrique des Nations 2006, a déjà inscrit trois buts dans le Tournoi Olympique de Football Masculin. Cette belle réussite n'empêche pas le capitaine nigérian d'affirmer que ses partenaires d'attaque détiennent probablement la clé du match contre l'Argentine.   

L'heure de la revanche
Quoi qu'il en soit, une chose est sûre : les sources de motivation ne manquent pas pour la Dream Team IV. Par exemple, neuf des 18 joueurs qui composent le groupe ont disputé la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Pays-Bas 2005.

Ambruse Vanzekin, Onyekachi Apam, Dele Adeleye, Monday James, Chinedu Ogbuke Obasi, Sani Kaita, Promise Isaac, Solomon Okoronkwo et Olubayo Adefani n'ont sans doute pas oublié le penalty transformé par Lionel Messi à la 75ème minute de la finale d'Utrecht. Le sang-froid du Barcelonais avait permis aux Albicelestes de s'imposer sur le fil, 2:1. Evidemment, Obinna estime que l'heure de la revanche a sonné.   

Il faudra saisir les occasions qui se présenteront mais, avec les attaquants dont nous disposons, cela ne devrait pas poser de problème
Victor Obinna, à propos des qualités offensives du Nigeria

". Nous avons des joueurs d'expérience devant, alors je ne vois pas pourquoi nous ne pourrions pas marquer au moins un but. Le Nigeria est habitué à disputer de grandes finales, je pense que cela devrait également jouer en notre faveur."

"Ce match sera la revanche de la finale d'Atlanta 1996, cela n'aura échappé à personne. Mais ce sera aussi la revanche de la finale de la Coupe du Monde U-20 2005. Beaucoup de mes coéquipiers étaient présents ce jour-là. Cette défaite avait été très dure à encaisser pour eux. Raison de plus pour faire encore mieux samedi prochain !"