Les déclarations
© AFP

Dunga, sélectionneur du Brésil
Je suis heureux que nous ayons remporté cette médaille de bronze ce soir. Avant les JO, nous n'avons passé que 14 jours ensemble. Nous n'avons pu faire que 11 séances d'entraînement au complet. C'est une bonne chose que les joueurs obtiennent quelque chose en récompense de leurs efforts. Il régnait une excellente ambiance au sein du groupe. Me voici avec quelques options supplémentaires pour l'équipe nationale. Je suis heureux et fier d'avoir été médaillé olympique en tant que joueur et en tant qu'entraîneur. Quand on est joueur, la pression est bien moins forte, cela ne fait aucun doute. Cette médaille a donc une grande signification pour moi.

Jean-François de Sart, sélectionneur de la Belgique
Nous sommes très déçus ; nous espérions remporter cette médaille de bronze. Nous avons eu des occasions de remporter le match, mais nous ne les avons pas concrétisées. Ce n'est pas facile de se créer des occasions contre le Brésil alors quand on y parvient, il ne faut pas les gâcher, comme nous l'avons fait. Nous avons connu une première demi-heure difficile, mais nous avons terminé la mi-temps très fort. Malheureusement, nous avons pris ce deuxième but juste avant la pause. Ça nous a rendu la tâche extrêmement difficile. Malgré la défaite de ce soir, je suis très content de mes joueurs. Ils ont été performants pendant tout le tournoi. J'ai beaucoup aimé leur façon de jouer.

Jo, attaquant du Brésil
J'étais très heureux d'être titulaire ce soir. Je suis très content d'avoir marqué ce doublé et d'avoir décroché cette médaille de bronze contre la Belgique, qui nous a posé beaucoup de problèmes. C'était la première fois que je débutais un match dans ces Jo. Je suis donc très content d'avoir eu un tel impact. Cela aurait été terrible de rentrer au pays sans médaille. J'espère maintenant que ces buts m'aideront à intégrer les A qui joueront au Chili en éliminatoires de la Coupe du Monde. Il ne me reste plus qu'à attendre l'annonce de la liste. Nous avons beaucoup de bons attaquants.

Faris Haroun, milieu de terrain de la Belgique
Je pense que ce score de 3:0 est un peu sévère. Même si le Brésil a fait un bon match, nous nous sommes créé beaucoup d'occasions franches. Contre les Brésiliens, on se met en difficulté quand on ne concrétise pas ses occasions. Ils ont tellement de bons joueurs devant. Juste avant la mi-temps, on jouait vraiment très bien et on a réussi à les mettre sur le reculoir. Malheureusement, ils se sont créé une occasion et ils l'ont mise au fond. C'est ça qui a fait la différence.