• Londres 2012

    • Vainqueur: Mexique
    • Deuxième: Brésil
    • Troisième: République de Corée
    • Quatrième: Japon
    • Meilleurs buteurs: LEANDRO DAMIAO (BRA)
    • Prix du Fair-play de la FIFA: Japon
  • Pékin 2008

    • Vainqueur: Argentine
    • Deuxième: Nigeria
    • Troisième: Brésil
    • Quatrième: Belgique
    • Meilleurs buteurs: Giuseppe ROSSI (ITA)

    L'Albiceleste monte sur la plus haute marche du podium pour la deuxième fois en quatre ans, après avoir défait le Nigeria. Le Brésil prend la troisième place.

  • Athènes 2004

    • Vainqueur: Argentine
    • Deuxième: Paraguay
    • Troisième: Italie
    • Quatrième: Irak
    • Meilleurs buteurs: Carlos TEVEZ (ARG)
    • Prix du Fair-play de la FIFA: Argentine, Irak
    L'Argentine est arrivée en Grèce avec une énorme pancarte de favorite. Un statut qui ne lui avait pas réussi à la Coupe du Monde de la FIFA, Corée/Japon 2002 et à la dernière Copa América, où elle avait été battue en finale par le Brésil. Cette fois, les Albicelestes n'ont pas tremblé pou remporter leur première médaille d'or dans le Tournoi olympique de football après deux échecs en finale, en 1928 et 1996.
  • Sydney 2000

    • Vainqueur: Cameroun
    • Deuxième: Espagne
    • Troisième: Chili
    • Quatrième: USA
    • Meilleurs buteurs: Ivan ZAMORANO (CHI)
    • Prix du Fair-play de la FIFA: Brésil
    Seize sélections en course, 32 rencontres disputées, 102 buts inscrits (soit trois de moyenne par match). Voilà pour les chiffres afférant au tournoi disputé en Australie. Au-delà des statistiques, le mot d'ordre pour toutes les équipes est de détrôner le Nigeria, couvert d'or à Atlanta 1996.
  • Atlanta 1996

    • Vainqueur: Nigeria
    • Deuxième: Argentine
    • Troisième: Brésil
    • Quatrième: Portugal
    • Meilleurs buteurs: BEBETO (BRA)
    • Prix du Fair-play de la FIFA: Argentine
    Le Nigeria écrit une page historique du Football Olympique en devenant la première équipe africaine (et non européenne ou sud-américaine) à gagner une médaille en or. Bien que le tournoi de football soit à l'origine une compétition U-23, chacun des 16 pays engagés est autorisé à utiliser jusqu'à trois joueurs plus âgés suite à un compromis entre la FIFA et le Comité International Olympique.
  • Barcelone 1992

    • Vainqueur: Espagne
    • Deuxième: Pologne
    • Troisième: Ghana
    • Quatrième: Australie
    • Meilleurs buteurs: Andrzej JUSKOWIAK (POL)
    • Prix du Fair-play de la FIFA: Suède
    Il est rare que le pays d'accueil des Jeux Olympiques remporte la médaille d'or olympique au football; ce sera le cas de l'Espagne qui fournira une prestation forte en émotions.
  • Séoul 1988

    • Vainqueur: Union soviétique
    • Deuxième: Brésil
    • Troisième: République Fédérale d'Allemagne
    • Quatrième: Italie
    • Meilleurs buteurs: ROMÁRIO (Romário de Souza Faria) (BRA)
    • Prix du Fair-play de la FIFA: République Fédérale d'Allemagne
    Par moment en retrait au cours de ces Jeux d'été de 1988, les Soviétiques s'avèrent difficiles à battre et décrochent leur deuxième mé ;daille d'or.
  • Los Angeles 1984

    • Vainqueur: France
    • Deuxième: Brésil
    • Troisième: Yougoslavie
    • Quatrième: Italie
    • Meilleurs buteurs: Borislav CVETKOVIC (YUG),
    • Stjepan DEVERIC (YUG),
    • Daniel XUEREB (FRA)
    • Prix du Fair-play de la FIFA: France
    Quatre ans après le boycott lié à l'Afghanistan, les pays de l'Europe de l'Est retournent la politesse, invoquant d'éventuels problèmes de sé curité. Ainsi, seulement quelques semaines avant l'ouverture des Jeux Olympiques d'été, les équipes favorites se retrouvent hors-compétition: l'Allemagne de l'Est, la Tchécoslovaquie et l'Union Soviétique tandis que l'Allemagne de l'Ouest, l'Italie et la Norvège font, elles, partie du tournoi.
  • Moscou 1980

    • Vainqueur: Tchécoslovaquie
    • Deuxième: République Démocratique Allemande
    • Troisième: Union soviétique
    • Quatrième: Yougoslavie
    En 1980, après le boycott d'un certain nombre de pays, le Bloc de l'Est organise ses "propres jeux". Le Président américain Jimmy Carter refuse d'envoyer des équipes américaines à Moscou suite à l'invasion soviétique en Afghanistan. Six autres pays qui s'étaient qualifiés pour le tournoi suivent le pas: l'Argentine, l'Egypte, le Ghana, l'Iran, la Malaisie et la Norvège.
  • Montréal 1976

    • Vainqueur: République Démocratique Allemande
    • Deuxième: Pologne
    • Troisième: Union soviétique
    • Quatrième: Brésil
    Les J.O. de 1976 marquent le début d'une série de 3 boycotts consécutifs. Cette année-là, trois nations africaines, le Ghana, le Nigeria et la Zambie, se désistent pour raison politique, tout comme l'Uruguay (pour d'autres motifs).
  • Munich 1972

    • Vainqueur: Pologne
    • Deuxième: Hongrie
    • Troisième: Union soviétique
    • Quatrième: République Démocratique Allemande
    En RFA, la Hongrie tente de remporter le titre de champion pour la troisième fois consécutive, mais se heurte en finale au milieu de terrain Kazimierz Deyna et à la formation polonaise en s'inclinant 2:1. Malgré un score de 1:0 à la mi-temps, les Polonais savent tirer avantage du vent violent qu'ils ont dans le dos pour arracher la victoire devant les 80 000 spectateurs du Stade Olympique.
  • Mexico City 1968

    • Vainqueur: Hongrie
    • Deuxième: Bulgarie
    • Troisième: Japon
    • Quatrième: Mexique
    Les Jeux d'été de 1968 sont sans doute les plus agités de toute l'histoire du sport olympique. La confusion et les problèmes qui frappent les Olympiades n'épargnent pas le Tournoi de Football. En fin de compte, les Hongrois, qui ramènent chez eux leur troisième médaille d'or, rejoignent le Royaume-Uni (vainqueur en 1908 et 1912) et l'Uruguay (vainqueur en 1924 et 1928) comme les seuls champions olympiques à remporter ce titre deux fois de suite.
  • Tokyo 1964

    • Vainqueur: Hongrie
    • Deuxième: Tchécoslovaquie
    • Troisième: République Démocratique Allemande
    • Quatrième: Egypte
    Le comité d'organisation parfait le tournoi en acceptant que les deuxièmes de chacun des groupes se qualifient pour les quarts de finale. Avant même le coup d'envoi, les Jeux de 1964 sont gâchés par la mort de 328 personnes lors des émeutes qui accompagnent le match de qualification entre le Pérou et l'Argentine à Lima.
  • Rome 1960

    • Vainqueur: Yougoslavie
    • Deuxième: Danemark
    • Troisième: Hongrie
    • Quatrième: Italie
    Trois fois éconduite, la Yougoslavie remporte finalement la médaille d'or grâce à sa patience et sa technique.
  • Melbourne 1956

    • Vainqueur: Union soviétique
    • Deuxième: Yougoslavie
    • Troisième: Bulgarie
    • Quatrième: Inde
    Compte tenu du soulèvement hongrois et de l'intervention soviétique qui suit, seuls 11 pays participent au tournoi, faisant de cette manifestation la plus petite compétition de football depuis les Jeux d'été de 1908.
  • Helsinki 1952

    • Vainqueur: Hongrie
    • Deuxième: Yougoslavie
    • Troisième: Suède
    • Quatrième: Allemagne
    Ce tournoi voit la naissance de l'une des plus grandes équipes de football: les Hongrois, bientôt connus sous le nom de "Magic Magyars", emmenés par le fabuleux "Major galopant", Ferenc Puskas. Et ce que font les Hongrois tient réellement de la magie, avec 5 victoires et aucune défaite, 20 buts marqués et seulement 2 encaissés.
  • Londres 1948

    • Vainqueur: Suède
    • Deuxième: Yougoslavie
    • Troisième: Danemark
    • Quatrième: Grande-Bretagne
    En raison de la Seconde Guerre mondiale, il faut attendre 12 ans pour assister de nouveau à des Jeux Olympiques. Entre-temps, le jeu professionnel a fleuri et s'est imposé. Ceci limite le nombre d'amateurs de haut niveau. C'est le début de la domination du Bloc de l'Est, mais pour l'heure ce Tournoi Olympique est remporté par la Suède.
  • Berlin 1936

    • Vainqueur: Italie
    • Deuxième: Autriche
    • Troisième: Norvège
    • Quatrième: Pologne
    Compte tenu de la professionnalisation grandissante et de la montée en puissance de la Coupe du Monde, il devient difficile de définir l'amateurisme. Faute de solutions, le Comité Olympique international décide de ne pas inclure le football dans les Jeux d'été de Los Angeles en 1932.
  • Amsterdam 1928

    • Vainqueur: Uruguay
    • Deuxième: Argentine
    • Troisième: Italie
    • Quatrième: Egypte
    A cette occasion, tout doute possible sur la prestation de l'Uruguay aux Jeux d'été de 1924 est écarté lorsque les Sud-Américains remportent leur deuxième couronne consécutive. Les Uruguayens sont emmenés par huit anciens de l'équipe de 1924, dont Andrade, Jose Nasazzie et Hector Scarone.
  • Paris 1924

    • Vainqueur: Uruguay
    • Deuxième: Suisse
    • Troisième: Suède
    • Quatrième: Pays-Bas
    Avec les débuts mémorables d'une formation sud-américaine, la formidable et très talentueuse équipe d'Uruguay, le Tournoi Olympique de Football fait une percée vers l'Ouest.
  • Anvers 1920

    • Vainqueur: Belgique
    • Deuxième: Espagne
    • Troisième: Pays-Bas
    • Quatrième: France
    Après un interlude de 8 ans dû à la Première Guerre mondiale, le football refait son apparition sur la scène internationale en Belgique, où est hissé pour la première fois le drapeau olympique orné de ses célèbres anneaux. Lentement mais sûrement, le tournoi de football se développe. Il accueille à présent 14 pays et, pour la première fois, une nation non-européenne: l'Egypte.
  • Stockholm 1912

    • Vainqueur: Grande-Bretagne
    • Deuxième: Danemark
    • Troisième: Pays-Bas
    • Quatrième: Finlande
    Chose rare et sans précédent, on retrouve une copie conforme du podium des Jeux Olympiques de 1908. Le tournoi, qui accueille maintenant 11 équipes, inaugure la pratique des matches en dehors du site même de la ville olympique. Des rencontres ont lieu à Rasunda et Traneburg.
  • Londres 1908

    • Vainqueur: Grande-Bretagne
    • Deuxième: Danemark
    • Troisième: Pays-Bas
    • Quatrième: Suède
    Après trois tentatives à Athènes (1896), à Paris (1900) et à Saint-Louis (1904), le premier Tournoi Olympique de Football officiel se tient à Londres. L'équipe du Royaume-Uni remporte une première médaille d'or. Suivra bientôt une deuxième.

Tournois
Tournoi Olympique de Football Final Toutes les éditions