Mexique et Honduras sortent du lot
© Getty Images

Le Mexique a confirmé sa participation au Tournoi Olympique de Football Masculin, Londres 2012. Les Mexicains traverseront l'Atlantique en compagnie du Honduras, bien décidé à s'installer durablement parmi l'élite régionale.

Mexicains et Honduriens ont obtenu leur précieux sésame en dominant respectivement le Canada et le Salvador en demi-finales du Championnat U-23 de la CONCACAF. En finale, El Tri a remporté son sixième titre continental dans cette catégorie, aux dépens de la Bicolor.

FIFA.com revient sur le déroulement des événements et sur les quelques surprises qui ont émaillé la compétition préliminaire olympique dans cette région du monde.

Dans le Groupe A, les États-Unis se sont livrés à une démonstration de force contre Cuba, dès leur entrée en lice. Sérieux prétendants au titre, les Américains ont pourtant connu par la suite de sévères désillusions contre le Canada et le Salvador, futur vainqueur de la poule. De leur côté, les Canadiens ont débuté par un nul vierge face à une formation salvadorienne portée sur la contre-attaque. Forts de leur nette victoire 6:0 sur Cuba, les États-Unis ont donc bouclé la première journée en tête.

Coup dur pour les USA
Face aux Canucks, les Stars and Stripes se sont laissé surprendre par deux frappes victorieuses signées Doneil Henry et Lucas Cavallini, et se savaient donc dans l'obligation de l'emporter face au Salvador. Mais le Salvador, en quête d'une première qualification olympique depuis 1968, n'avait visiblement pas lu le script. Malgré l'ouverture du score de Terrence Boyd en faveur des locaux dès la deuxième minute, les Salvadoriens ont viré en tête à la pause, grâce à deux buts de Lester Blanco et Andres Flores. Boyd et Joe Corona ont ensuite redonné l'avantage aux USA mais alors que la qualification leur tendait les bras, les Américains ont tout perdu en concédant l'égalisation à Jaime Alas après cinq minutes de temps additionnel. Tenu en échec 1:1 par Cuba, le Canada a décroché la deuxième place du groupe derrière le Salvador, à la différence de buts.  

Dans l'autre poule, le Mexique a dicté sa loi à Trinité-et-Tobago, au Honduras et au Panama. En guise de mise en bouche, les Mexicains ont largement dominé Trinité-et-Tobago 7:1. Alan Pulido s'est ensuite offert un triplé lors de la victoire 3:0 contre le Honduras. Enfin, Erick Torres a inscrit l'unique but de la rencontre face au Panama dans le temps additionnel. Facile vainqueur du Panama et de Trinité-et-Tobago, le Honduras s'est logiquement adjugé le deuxième ticket qualificatif pour les demi-finales. Enfin, les deux mauvaises élèves du groupe se sont quant à eux séparés sur un score de parité.

En demi-finale, le Honduras a été le premier à négocier l'obstacle avec succès, au terme d'une confrontation palpitante avec le Salvador. Antony Lozano a ouvert le score en faveur du Honduras, dès la première minute, mais les portes de la finale se sont brutalement refermées suite à l'égalisation de Milton Molina dans les dernières minutes. La prolongation a cependant souri aux Honduriens et Gerson Rodas, buteur à deux reprises. L'égalisation d'Edwin Sanchez pour le Salvador restera donc purement anecdotique. 

Le Mexique trop fort 
Tandis que les supporters honduriens fêtaient encore la troisième qualification de leur équipe pour le Tournoi Olympique, le Mexique et le Canada se lançaient à la conquête du deuxième et dernier billet. Le milieu de terrain de Chivas Guadalajara Marco Fabian a débloqué à la situation dès la 20ème minute de jeu. Marcus Haber a cependant redonné espoir aux Canadiens en remettant les deux équipes à égalité mais Pulido, meilleur buteur du tournoi, et Miguel Ponce ont fait basculer la victoire dans le camp mexicain.  

La qualification en poche, Mexicains et Honduriens ont pu en découdre pour la couronne continentale l'esprit tranquille. Les deux équipes, qui disputaient là leur cinquième match en 11 jours, se sont livré un duel intense. Après une première période pauvre en occasions de but, le Honduras a pris l'avantage à la 48ème minute, par Romell Quioto.

Comme en demi-finale, Fabian a de nouveau mis son équipe sur la voie du succès, revenant par la même occasion à hauteur de Pulido au classement des buteurs. Les Honduriens ont fini le match à dix, suite à l'exclusion de Luis Garrido dans le temps additionnel. En infériorité numérique et contraint de disputer sa deuxième prolongation en deux jours, le Honduras a fini par craquer, sur une reprise de volée signée Miguel Ponce. Les derniers espoirs des Catrachos ont été définitivement éteints avec l'exclusion de Wilmer Crisanto. L'épilogue de ce tournoi paraîtra sans doute bien cruel à cette courageuse équipe hondurienne. De leur côté, les Mexicains ont parfaitement justifié les espoirs placés en eux.