Le Brésil patient et qualifié (3:1)
© AFP

Après le nul entre l'Egypte et la Nouvelle-Zélande, le Brésil et le Belarus peuvent se qualifier pour les quarts de finale en cas de nouvelle victoire dans leur deuxième match du Groupe C.

C'est avec une formation très défensive que les Européens attendent la Seleçao qui, pour son 50ème olympique, prend le jeu à son compte. Mais les néophytes surprennent leurs prestigieux adversaires par l'intermédiaire de Renan Bardini Bressan. L'attaquant biélorusse - ironie du sort, d'origine brésilienne ! - place sa tête sur une longue ouverture d'Aleksei Kozlov (0:1, 8'). Hulk tente de réagir, mais sa tête n'est pas cadrée (13'). Celle d'Alexandre Pato en revanche trouve les filets dans la foulée, sur une passe de Neymar (1:1, 15'). Bressan s'essaie ensuite au tir longue distance (17'), puis au coup franc (32'), mais les offensives sont plutôt brésiliennes jusqu'au repos, sans succès. 

Il sera au rendez-vous après la pause, malgré une résistance coriace des Soviétiques. Oscar (49', 58') et Marcelo (51') lancent des avertissements (51'), et à force de pousser, ça finit par passer. Et de quelle manière ! Un splendide coup franc de Neymar permet aux Auriverdes de prendre la tête et de porter le total brésilien à 100 réalisations dans l'histoire du tournoi (65', 2:1). Et pourtant, dans la minute précédente, Bressan avait eu l'occasion de donner l'avantage aux siens, mais avait buté sur Neto (60'). Histoire de ne laisser aucun regret aux Biélorusses, Oscar montrera en toute fin de match que les Sud-Américains étaient bien les plus forts. Au terme d'une action de grande classe, la nouvelle recrue de Chelsea reprend une talonnade de Neymar pour donner plus d'ampleur au score et envoyer le Brésil officiellement en quart de finale. (90'+3, 3:1)

Le 1er août, le Belarus jouera son avenir face à l'Egypte, tandis que les Brésiliens joueront sans pression face à la Nouvelle-Zélande.