Un grand pas pour la Grande-Bretagne (3:1)
© Getty Images

La Grande-Bretagne a battu et éliminé une entreprenante équipe des Émirats arabes unis. Les Britanniques seront qualifiés mercredi 1er août en prenant au minimum un point contre l'Uruguay.

La bande à Ryan Giggs a l’occasion d’effacer le goût amer de son match nul contre le Sénégal, les Émirats arabes unis celle de confirmer la bonne copie rendue contre l’Uruguay. Les Britanniques dirigent d’emblée leurs initiatives vers la cage d’Ali Khaseif. A l’origine d’un mouvement avec Graig Bellamy et Tom Cleverley, Giggs donne l’avance aux siens d’une tête en diagonale à bout portant (16’, 1:0).

Loin de s’en laisser conter, les joueurs du Golfe réagissent sans réellement ennuyer Jack Butland. Pour les hôtes, l'axe Bellamy-Giggs-Cleverley donne l’impression de pouvoir faire la différence à tout instant, mais ne concrétise pas. Du coup, au retour des vestiaires, Rashed Eisa surprend tout le monde en concluant avec assurance une chevauchée (60', 1:1).

Changement gagnant
La machine britannique peine à se remettre en marche sous les yeux du Prince William, de Roy Hodgson et de David Beckham. Stuart Pearce décide alors de faire souffler le valeureux capitaine gallois au profit de Scott Sinclair, qui le remercie de sa confiance en poussant dans les filets un ballon mal dégagé par Khaseif (73', 2:1). Discret depuis son entrée en jeu, Daniel Sturridge l’imite trois minutes plus tard (76', 3:1).

La Grande-Bretagne a répondu aux attentes sans impressionner, mais sans trembler. Elle ne devra pas faillir contre l’Uruguay si elle veut poursuivre sa route sur ses terres. Les Emiratis voient leurs derniers espoirs de qualification s’envoler et joueront sans pression face au Sénégal.