En route pour les quarts !
© Getty Images

Mercredi 1er août aura lieu l'ultime journée de la phase de groupes du Tournoi Olympique de Football Masculin, Londres 2012, qui livrera les noms des derniers quart de finalistes. Il reste six billets disponibles après la qualification expéditive du Brésil et du Japon.

À l'inverse, Espagnols et Émiratis peuvent déjà songer à rentrer chez eux ou à se procurer des billets pour suivre les autres disciplines.

L'affiche
Grande-Bretagne - Uruguay, Cardiff, 19h45 (heure locale)

Le pays hôte, leader du Groupe A, défie l'Uruguay à Cardiff. Objectif : la victoire pour éviter de dépendre du résultat du Sénégal, même si un nul pourrait suffire. La Celeste, qui traverse actuellement une période exceptionnelle, n'avait plus disputé le tournoi olympique depuis 1928. Elle était montée sur la plus haute marche du podium lors de ses deux seules participations, en 1924 et 1928. Pas de quoi rendre jaloux les Britanniques, qui se sont couverts d'or en 1908 et en 1912. Mais ces titres ne datent pas d'hier et un nouveau sacre redonnerait un certain lustre au palmarès des deux nations.

Les autres rencontres
Le Sénégal n'a besoin que d'un petit point face aux Émirats Arabes Unis pour se qualifier. Une défaite pourrait même être sans conséquence à condition que la différence de buts avec la Grande-Bretagne et l'Uruguay ne lui soit pas défavorable. Autant dire que Moussa Konaté et ses partenaires ont fait un grand pas vers les quarts de finale.

Dans le Groupe B, le Mexique et la République de Corée devront grappiller un point pour valider leur billet, de même que le Bélarus face à l'Égypte dans le Groupe C et le Honduras face au Japon dans le Groupe D. Les Catrachos pourraient même se contenter d'un revers y compris en cas de victoire du Maroc sur l'Espagne, sous réserve toutefois d'une différence de buts favorable. Côté espagnol, on s'efforcera au moins de quitter la compétition sur une bonne note après deux premières rencontres fatales.

Le joueur à suivre
L'attaquant uruguayen Luis Suárez a été mis sous pression lors de ses deux premiers matches en Angleterre, s'attirant les huées du public à chaque fois qu'il touchait le ballon. Pour faire taire ses détracteurs, Suárez aura à cœur de débloquer son compteur personnel dans la compétition. Il aurait pu y parvenir face aux Émirats Arabes Unis mais a préféré jouer la carte de l'altruisme en servant Nicolas Lodeiro pour une victoire étriquée en première journée. Après la défaite face au puissant Sénégal, les regards seront plus que jamais tournés vers le capitaine charrúa.

La stat
4 - 
Le Honduras est en position idéale pour explorer de nouveaux territoires. Avec quatre points au compteur, les Catrachos ont la possibilité d'atteindre la deuxième phase d'un tournoi FIFA pour la première fois de leur histoire. Pour l'heure, ils ont toujours fait leurs valises à l'issue de la phase de groupes, que ce soit en compétition olympique ou mondiale et quelle que soit la catégorie d'âge.

Entendu…
"Il est temps de changer de mentalité. Nous avons une image à défendre. Le football espagnol est synonyme de succès, mais la frontière entre réussite et échec est parfois très mince. Je n'aime pas entendre parler de fiasco ou de désastre car je suis quelqu'un de positif par nature, même si nous sommes très déçus" Luis Milla, sélectionneur de l'Espagne

Le programme
Brésil - Nouvelle-Zélande, Newcastle, 14h30
Égypte - Bélarus, Glasgow, 14h30
Japon - Honduras, Coventry, 17h00
Mexique - Suisse, Cardiff, 17h00
Espagne - Maroc, Manchester, 17h00
République de Corée - Gabon, Londres, 17h00
Sénégal - Émirats Arabes Unis, Coventry, 19h45
Grande-Bretagne - Uruguay, Cardiff, 19h45
(coups d'envoi en heure locale)