Les Pharaons y seront (3:1)
© AFP

Une place en quart de finale du Tournoi Olympique de Football Masculin, tel est l’enjeu de la rencontre opposant le Bélarus et l’Egypte, ce mercredi 1er août à Glasgow. Les hommes de Georgy Kondratiev n’ont besoin que d’un point. En face, l’Egypte doit impérativement gagner pour continuer l’aventure olympique.

Tétanisées par l’importance de la rencontre,  les deux équipes ne prennent  toutefois aucun risque durant les premiers instants. Il faut attendre la 25ème minute pour assister à la première occasion. Elle est égyptienne et déclenche une domination des Pharaons. Tour à tour, Ahmed Fathi (25’), Ehmad Meteab (27’), puis Mohamed Salah (35’) vont ainsi mettre en difficulté Aleksandr Gutor, sans toutefois tromper sa vigilance.

Replié en défense, le Bélarus fait le dos rond, attendant que le temps fasse son œuvre. Il est toutefois proche du K.O., la tête d’Igor Kuzmenko manquant le cadre de peu juste avant la mi-temps (45’+2). Un avertissement pris au sérieux par l’Egypte.

Le Saint envoie l'Egypte au paradis
Les Africains reviendront ainsi des vestiaires avec le couteau entre les dents et du sang neuf, avec l’entrée de Marwan Mohsen. Toujours plus pressants au fil des minutes, ils finissent par matérialiser leur domination. Lancé dans la profondeur, Mohamed Salah résiste au retour de Mikhail Gordeichuck et glisse du pied gauche le ballon hors de portée de Gutor (56', 1:0).

Le score est ouvert, les vannes biélorusses également. L’Egypte monopolise le ballon, et ajoute rapidement un second but. Idéalement servi par Eslam Ramadan, Marwan Moshen conclut parfaitement une passe à dix égyptienne orchestrée par Mohamed Aboutrika (73', 2:0). C’est d’ailleurs ce dernier qui parachève le succès égyptien. Le Saint - comme il est surnommé - profite d’une offrande d’Omar Gaber pour enterrer, d’un plat du pied, les derniers espoirs du Bélarus (79', 3:0).

En fin de match, les Européens réduisent le score sur corner par l’intermédiaire d'Andrei Voronkov (87', 3:1). Un but pour l’honneur, car le bonheur, lui, est égyptien : les Pharaons sont en quart de finale du Tournoi Olympique de Football Masculin.