Le Brésil tremble, puis se rassemble (3:2)
© Getty Images

C'est dans un Saint James' Park plein comme oeuf que le Brésil et le Honduras s'affrontent pour le troisième quart de finale du Tournoi Olympique de Football Masculin. Le vainqueur attendra l'issue de Grande-Bretagne - République de Corée pour connaitre son adversaire dans le dernier carré. 

La Seleçao prend ses aises au coup d'envoi. La samba jouée dans les tribunes galvanise Leandro Damiao, qui s'échappe sur une ouverture mal jugée par la défense, mais le numéro 9 décroise trop sa frappe (1'). Le ton est donné, mais pourtant ni Oscar (5'), ni Neymar ne trouvent la note juste (11'). 

Le Honduras n'a pas ce problème sur sa première offensive. Après un joli numéro sur l'aile gauche de Roger Espinoza, Maynor Figueroa tente un contrôle en arc en ciel qui parvient à Mario Martinez, qui expédie une volée dans la lucarne opposée (12'). Le Brésil tente de se remettre de cette gifle, mais manque toujours le dernier geste.

Le Honduras avec les honneurs
Le tournant favorable viendra de deux cartons jaunes consécutifs de Wilmer Crisanto, sur Hulk (31'), puis sur Neymar (32'). Le joueur est exclu, et l'espoir renait côté auriverde. Hulk se faufile côté droit et centre, la défense hondurienne n'a pas le temps de voir arriver Damiao, qui tacle dans les buts (37', 1:1). 

La Bicolor réitère l'exploit après le repos. Espinoza surprend Gabriel d'une frappe soudaine à ras de terre (48', 1:2), mais Neymar répond sur un penalty provoqué par Damiao (51', 2:2). La joie hondurienne s'éteint encore un peu plus sur le tir en pivot de ce même Damiao, bien servi par Neymar (59', 3:2).

La Seleçao mène pour la première fois  et gère avec une sérénité retrouvée et quelques fulgurantes techniques d'un Neymar très en jambes. Espinoza sera exclu à la dernière minute pour un second carton jaune après une faute de frustration sur Oscar et quitte le terrain et la compétition sous une ovation générale, joueur brésiliens inclus,.

Le Brésil atteint non sans mal l’avant-dernière étape du Tournoi Olympique et se frottera au vainqueur du duel Grande-Bretagne - République de Corée le 7 août.