Lee Bumyoung, héros par accident
© Getty Images

Quand une rencontre se décide depuis les 11 mètres, les deux gardiens savent que l’un d’eux a une chance de devenir le grand héros. En revanche, c’est assez rare que le futur homme du match démarre sur le banc, en assistant à une prestation remarquable du titulaire.

On peut donc imaginer les émotions qu’a pu traverser Lee Bumyoung après avoir été le principal artisan de la qualification de la République de Corée pour les demi-finales du Tournoi Olympique de Football Masculin. Jusqu’à la 17ème minute de la deuxième mi-temps, il s’est contenté de fêter les exploits de Jung Sungryong, qui a même arrêté le penalty tiré par Aaron Ramsey, contribuant directement au match nul 1:1 face à la Grande-Bretagne. Mais Sungryong s’est blessé à l’épaule lors d’un choc accidentel avec Micah Richards, laissant ainsi sa place à Bumyoung au moment le plus chaud de cette rencontre disputée au stade Millennium de Cardiff.

"Tout est allé très vite. L’entraîneur des gardiens est venu me voir et m’a demandé de penser à rester calme", explique Bumyoung au micro de FIFA.com, se remémorant les instants qui ont précédé son entrée en jeu à une demi-heure du terme, puis la prolongation et les tirs au but. Après quatre tentatives réussies de part et d’autre, le numéro 18 s’est donc envolé sur son côté gauche pour repousser un tir puissant du Britannique Daniel Sturridge.

Savoir rester concentré
Cette sérénité demandée par le staff transparaissait dans le comportement du portier au début de la séance, Bumyoung rejoignant ses cages, en bondissant et en agitant les bras. "J’ai toujours été assez bon dans cet exercice et ça m’a aidé à affronter ce moment décisif", indique le gardien de 23 ans, sociétaire de Busan I Park.

Si Jung Sungryong, l’un des trois doyens de l’équipe à 27 ans et titulaire des cages sud-coréennes à la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010, ne se remet pas à temps de sa blessure à l’épaule, c’est Bumyoung qui sera chargé de veiller sur les buts asiatiques en demi-finale, contre le Brésil à Manchester. Après sa dernière prestation, on peut se dire que le jeune homme sera forcément prêt à en découdre. "En tant que gardien remplaçant, on sait que les occasions arrivent au moment où on les attend le moins", explique Bumyoung. "C’est pourquoi il faut savoir rester concentré tout le temps. En fin de compte, il faut toujours être prêt à tout."