Uruguay
© Getty Images

C'était hier...
Le Tournoi Olympique tient une place à part pour l'Uruguay. Avant l'existence de la Coupe du Monde de la FIFA™, la Celeste a en effet remporté deux fois la médaille d'or en deux participations consécutives. Les Jeux Olympiques de Paris 1924 furent un événement fondateur non seulement pour le football charrúa, mais aussi pour tout le football sud-américain, qui n'avait encore jamais eu l'occasion de se mesurer aux grandes puissances européennes. Quatre ans plus tard, à Amsterdam, l'Uruguay confirma sa suprématie. Cela reste pourtant sa dernière apparition à ce jour sur la scène olympique.

Aujourd'hui
Sous la férule de Juan Verzeri, la Celeste a connu un parcours en dents de scie lors du Championnat d'Amérique du Sud U-20, Pérou 2011, qualificatif pour Londres 2012. L'Uruguay a d'abord terminé troisième du Groupe A avec 4 points et s'est réveillé dans le tournoi final à six, luttant pour le titre jusqu'à la dernière journée. Malgré un total de seulement 4 buts inscrits, les Charrúas ont fini en deuxième position avec 10 points, chutant lourdement face au Brésil dans la dernière rencontre (0:6).

Et demain ?
Le football uruguayen traverse une période faste, qui a débuté avec une quatrième place à la Coupe du Monde de la FIFA 2010™ puis une finale en Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2011, avant de culminer avec la conquête de la Copa América. Si l'on ajoute à cela le niveau affiché par les joueurs uruguayens dans les meilleurs championnats du monde et l'importance historique que tient cette compétition pour le pays, la Celeste a toutes les caractéristiques d'un candidat au podium olympique. Oscar Tabárez se veut toutefois prudent. "Ceux qui affirment qu'on doit gagner le tournoi n'ont pas de comptes à rendre. On sait très bien quels sont nos objectifs et ce qu'on doit faire pour les atteindre", a mis au point le Maestro, qui dirigera l'équipe à Londres.

La boîte à infos
Stars du passé
Pedro Petrone, Héctor Scarone, José Nasazzi, Pedro Cea, Andrés Mazzali, Santos Urdinarán (1924, 1928), Ángel Romano (1924), Héctor Castro, Antonio Cámpolo (1928)

Stars d'aujourd'hui
Salvador Ichazo (gardien), Diego Polenta (défenseur), Leandro Cabrera (défenseur), Matías Vecino (milieu), David Texeira (attaquant)

La qualif en chiffres
Sur neuf rencontres disputées entre la phase de groupes et le tournoi final à six, l'Uruguay a obtenu 4 succès, 2 nuls et 3 défaites, avec 8 buts inscrits et 12 encaissés. Son meilleur buteur a été Adrián Luna avec 3 réalisations, suivi de Pablo Capellini et Diego Polenta avec 2 unités chacun.

Le chiffre
84 - C'est le nombre d'années qui se sont écoulées depuis la dernière participation de l'Uruguay au Tournoi Olympique de Football. Après sa deuxième médaille d'or aux Jeux Olympiques d'Amsterdam en 1928, la Celeste ne s'est plus jamais qualifiée. Elle disputera donc l'épreuve pour la troisième fois à Londres.