Les hôtes hors du grand huit
© Getty Images

LE FILM DE LA JOURNEE - Le Groupe B de la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Trinité-et-Tobago 2010 a été le premier à livrer son verdict. Avant même le coup d'envoi des deux rencontres au programme, l'Allemagne et la République de Corée étaient d'ores et déjà qualifiées, tandis que le Mexique et l'Afrique du Sud ne jouaient plus que pour l'honneur. Au final, les Tricolores ont quitté le tournoi sur une note positive en s'imposant largement devant les Bantwana 4:0. Dans le même temps, l'Allemagne s'est assuré la première place de la poule grâce à sa victoire sans appel (3:0) sur les Sud-coréennes.  

En quart de finale, les Allemandes retrouveront sur leur route la RDP Corée, tenante du titre, qui a arraché son billet pour le second tour aux dépens du pays hôte. De son côté, la République de Corée aura le redoutable honneur d'affronter le Nigeria, facile vainqueur du Groupe A. Enfin, le Chili, les Soca Princesses, le Mexique et l'Afrique du Sud font leurs adieux à la compétition à l'issue d'un premier tour très disputé.

Les résultats
République de Corée 0:3 Allemagne
Mexique 4:0 Afrique du Sud
Chili 0:5 Nigeria
RDP Corée 1:0 Trinité-et-Tobago

Le but
République de Corée 0:3 Allemagne, Lena Lotzen (76’)
La numéro 11 allemande adore semer la pagaille dans les défenses adverses. Bien lancée sur la gauche, la joueuse du Bayern Munich a éliminé trois défenseuses adverses l'une après l'autre, avant de s'infiltrer dans la surface de réparation sud-coréenne. Son tir imparable s'est fiché directement dans la lucarne, sans laisser la moindre chance à Kim Minah. Déjà auteure de quatre réalisations depuis le début du tournoi, Lotzen a donc largement contribué à la qualification de la Mannschaft pour les quarts de finale. L'Allemagne termine à la première place du Groupe B avec 22 buts inscrits contre un seul encaissé.

Les moments-clés
Invasion canine dans une mer blanche : Les animateurs radio trinitéens avaient encouragé les fans à venir en nombre pour soutenir les Soca Princesses à Couva. Les joueuses devant jouer en blanc, les supporters ont eu la bonne idée de laisser de côté leurs traditionnels maillots rouges pour se parer de la nouvelle couleur de leur équipe. Malheureusement pour les 10 000 fidèles venus encourager leurs favorites, leur enthousiasme et leur sens de l'élégance n'ont pas suffi à propulser leur équipe en quart de finale. Loin de se laisser abattre, le public a bien ri lorsqu'un chien est entré sur le terrain, interrompant la partie pendant quelques minutes.  

Les Flamingoes ont l'embarras du choix : Le Nigeria possède l'une des meilleures attaques de Trinité-et-Tobago 2010 et sans doute aussi l'une des plus spectaculaires. Le duo formé par la buteuse Ordega et la milieu de terrain Ngozi Okobi est tout simplement magique. Les deux joueuses se comprennent instinctivement et se trouvent avec une facilité impressionnante, compte tenu de leur jeune âge. Les deux jeunes femmes ont trouvé le chemin des filets contre le Chili mais la véritable héroïne de la soirée fut incontestablement Loveth Ayila, auteure d'un triplé.  

La stat
17.
Comme le nombre de buts concédés par l'Afrique du Sud, ce qui constitue un record peu enviable. En effet, les Bantwana possèdent désormais la plus mauvaise défense de l'histoire de la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA. Le Paraguay avait cédé à 16 reprises deux ans plus tôt, à l'occasion de l'édition inaugurale en Nouvelle-Zélande. Les deux buts marqués par Jermaine Seoposenwe ne suffiront sans doute pas à consoler les supporters sud-africains, qui garderont un souvenir amer de la première participation de leur équipe à cette épreuve.

Entendu…
"Nous pouvons être fiers. Nous n'avons jamais baissé les bras et nous avons lutté à chaque match. Nous avons posé des bases solides à partir desquelles le football féminin trinitéen va pouvoir progresser." - Even Pellerud, sélectionneur et directeur du football féminin de Trinité-et-Tobago