La perle du Nigeria
© AFP

Le Nigeria, seul représentant du continent noir au Tournoi Olympique de Football Féminin à Pékin, comptera sur sa jeune star, Cynthia Uwak, pour tirer son épingle du jeu.

Agée de 21 ans, Uwak a explosé en 2006, lors de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA organisée en Russie. Auteur de quatre buts en quatre matches, elle avait permis au Nigeria d'atteindre les quarts de finale. La même année, la puissante attaquante faisait partie des nominées pour l'élection de la Joueuse Mondiale de la FIFA. Classée finalement 11ème, Uwak remportait tout de même le titre de meilleure joueuse africaine de l'année.

Cette année, elle s'est à nouveau adjugé ce titre grâce à son rôle déterminant dans la qualification de la sélection nigériane pour le Tournoi Olympique, au terme d'éliminatoires laborieuses.

Force de frappe
L'attaquante nigériane, qui évolue au Falkopings KIK, dans le championnat de Suède, peut s'appuyer sur sa vitesse et son sens du but. C'est désormais elle le moteur d'une sélection nigériane qui compte quelques-unes des meilleures joueuses africaines, avec notamment Faith Ikidi, Perpetua Nkwocha, Ifeanyi Chiejine et Rita Chikwelu.

Espérant marquer le Tournoi Olympique de son empreinte, Uwak, qui reste sur une Coupe du Monde Féminine de la FIFA en demi-teinte avec seulement un but marqué, connait bien l'importance des premiers matches. Lors d'une interview accordée à FIFA.com, elle déclarait notamment : "Les matches d'ouverture des grandes compétitions sont toujours délicats et il est important de prendre rapidement des points".

Son ancien sélectionneur, Effiom Ntiero, ne tarit pas d'éloges quand il s'agit d'évoquer les qualités d'Uwak. "Son talent est tellement grand qu'elle peut évoluer à tous les niveaux. Elle n'a pas peur de prendre des risques et elle a une très bonne conduite de balle. Elle a toutes les qualités d'une grande joueuse et, en plus, elle est capable de marquer quand on s'y attend le moins".

L'actuel sélectionneur des Falconets, Joseph Lapido (dit Jossy Lad), espère bien qu'Uwak saura mettre ces mêmes qualités au service de l'équipe nigériane lors des Jeux Olympiques de Pékin. Pour leur match d'ouverture, les Nigérianes retrouveront la RDP Corée, une équipe qui les avait battues lors de la dernière Coupe du Monde Féminine de la FIFA. La suite s'annonce peut-être encore plus délicate puisqu'elles seront opposées aux Allemandes, championnes du monde en titre, et à leurs dauphines brésiliennes.

Uwak reste positive
Même si la qualification pour le deuxième tour du Tournoi Olympique semble quasiment impossible, Uwak conserve la fougue de sa jeunesse et fait preuve d'une confiance à toute épreuve.

"Nous avons une bonne équipe, précise-t-elle. Nous nous inscrivons dans la lignée du football africain qui puise ses qualités dans l'improvisation et le jeu au sol. Sur un match, nous pouvons battre n'importe quelle équipe. Nous devons simplement jouer en nous laissant guider par notre instinct".

Depuis sa première participation au Tournoi Olympique de Football Féminin, à Sydney en 2000, le Nigeria n'a encore jamais atteint le deuxième tour. C'est une mauvaise habitude à laquelle Uwak et ses coéquipières comptent bien mettre un terme pour enfin briller lors d'une grande compétition internationale.

Après avoir été sacrée pour la deuxième fois meilleure joueuse africaine de l'année en février dernier, Uwak s'est fixé comme objectif les Jeux Olympiques. "Je vais continuer à jouer mon rôle au sein de la sélection nigériane, a-t-elle déclaré. Je prie et j'espère, pour la fierté nationale, que nous réussirons un beau parcours".

Le sélectionneur Lapido compte manifestement sur elle pour tirer son équipe vers le haut. "La qualification pour les Jeux Olympiques n'est pas une fin en soit, a-t-il fait remarquer récemment. Vu le niveau de notre équipe, on ne pouvait que s'y attendre. Nous continuons à progresser et j'ai le sentiment que les joueuses peuvent aller loin et accomplir de belles choses aux Jeux. Elles travaillent dur et font preuve d'une grande concentration. Si notre préparation se passe bien et si nous pouvons disputer des matches amicaux de prestige avant le Tournoi Olympique, notre groupe pourrait créer de vraies surprises cet été".

Avec une attaque emmenée par Uwak, les Falconets semblent bien parties pour voler vers de nouveaux sommets.