Les championnes chutent d'entrée
© Foto-net

48 heures avant l'ouverture officielle des Jeux Olympiques de Pékin 2008, les footballeuses ont déjà commencé à offrir du plaisir. Cette journée marquée par la chaleur et l'humidité a été préjudiciable aux tenantes du titre, vaincues pour leur entrée en lice, alors que les spectateurs se sont passionnés pour le choc au sommet entre l'Allemagne et le Brésil, ainsi que pour la victoire chinoise face à la Suède.

L'affiche
Quand on encaisse les deux buts les plus rapides de l'histoire d'une compétition et qu'on doit se passer de son attaquante la plus prolifique, on a toutes les chances de finir par s'incliner. Voilà exactement ce qui est arrivé aux Américaines face à la Norvège, menées 2:0 dès la 4ème minute à Qinhuangdao. Par la suite, même si elles ont globalement dominé la possession de balle, elles ont systématiquement péché à la finition. Autant dire que l'absence d'Abby Wambach sur blessure n'est pas passée inaperçue... Quant aux Européennes, grâce aux bons conseils de Solveig Gulbrandsen, elles sont su gérer leur écot et museler la fougue adverse.

Les autres matches
La revanche de la finale de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Chine 2007, opposant l'Allemagne et le Brésil, a donné lieu à une rencontre indécise. Certes, les meilleures occasions ont été créées par les Canarinhas, mais cela ne leur a jamais permis de débloquer le score, au grand dam des coéquipiers de Ronaldinho, spectateurs de luxe de la rencontre à Shengyan.

Ce résultat nul offre la première place du Groupe F à la RDP Corée, vainqueur du Nigeria par la plus étroite des marges. La différence aurait pu être plus grande, mais c'était sans compter sur l'inefficacité des attaquantes asiatiques et sur le bon travail de la gardienne Precious Dede.

Les hôtesses chinoises ont pénétré sur la pelouse de Tianjin avec l'envie de bien faire. Après l'ouverture du score de Pu Wei, les Suédoises ont mis une demi-heure à égaliser, par l'intermédiaire de Lotta Schelin. Et c'est finalement sur une inspiration de Han Duan que les Roses d'acier ont scellé leur victoire, pour le plus grand plaisir des quelque 38 000 spectateurs du stade.

Malgré les trois points, les Chinoises doivent se contenter ce soir de la deuxième place du Groupe E, derrière le Canada. Les Canucks ont su profiter de leur puissance physique et de leur expérience dans les derniers mètres pour prendre le meilleur sur des Argentines en nette progression par rapport au dernier rendez-vous mondial. Candace Chapman et Kara Lang ont marqué pour les Canadiennes, tandis que Ludmila Manicler a eu l'honneur d'ouvrir le compteur olympique des Albicelestes à cinq minutes du terme.

L'exploit du jour est à mettre au crédit des Japonaises, qui ont réussi à sauver un point face aux courageuses Néo-Zélandaises alors qu'elles perdaient encore de deux buts à une demi-heure du terme. Les Nadeshiko ont démontré toute leur détermination en signant l'égalisation dans la dernière ligne droite.

La joueuse
Dans ses pires cauchemars, Marta risque fort de revoir Nadine Angerer. La gardienne allemande, qui avait bloqué son penalty en finale de Chine 2007, est sans doute la principale responsable du nul sans but sanctionnant l'entrée en lice des Allemandes et des Brésiliennes. La portière, qui avait déjà réussi la prouesse de boucler la dernière Coupe du Monde Féminine de la FIFA sans encaisser le moindre but, a démontré l'étendue de son talent en repoussant les tentatives de Cristiane et de Marta. Rééditera-t-elle sa performance à Pékin 2008 ?

La stat
2... comme la minute où a commencé le calvaire des Américaines, lorsque la Norvégienne Leni Larsen Kaurin a inscrit le but le plus rapide de l'histoire du Tournoi Olympique de Football féminin (69 secondes). Sa coéquipière Melissa Wiik a remis le couvert à la 4ème minute, égalant ainsi l'ancien record de l'Allemande Pia Wunderlich, qui avait profité d'une rencontre contre le Brésil à Atlanta 1996 pour devenir la réalisatrice la plus prompte de l'histoire de l'épreuve.

Entendu...
"Je pense que les deux équipes ont abordé cette rencontre avec beaucoup de confiance. Ç'a été une dure bataille pendant 5 minutes et nous l'avons malheureusement perdue. La rapidité de ces deux buts nous a beaucoup compliqué la vie. Nous sommes déçues de cette défaite, mais nous allons travailler dur pour redresser la situation face au Japon." Christie Rampone, capitaine de l'équipe des États-Unis

Résultats
Argentine 1:2 Canada
Allemagne 0:0 Brésil
Japon 2:2 Nouvelle-Zélande
Chine 2:1 Suède
RDP Corée 1:0 Nigeria
Norvège 2:0 États-Unis