Le réalisme allemand fatal au Nigeria (1:0)
© AFP

La première rencontre de la deuxième journée du Groupe F du Tournoi Olympique de Football Féminin, entre le Nigeria et l'Allemagne, ce samedi 9 août, a vu la victoire des championnes du monde sur les Africaines (1:0).

Il aura fallu attendre 155 minutes aux Allemandes pour enfin inscrire leur premier but dans cette compétition. Après un nul vierge contre le Brésil, la Mannschaft s'est contentée d'un but inscrit par Kerstin Stegemann pour décrocher sa première victoire. Un résultat plutôt flatteur au regard d'une partie équilibrée où les Nigérianes ont eu les occasions pour créer la surprise, mais sans réussir à les concrétiser, parfois par maladresse, souvent par le talent de Nadine Angerer, la gardienne allemande.

En première mi-temps, ce sont même les championnes d'Afrique qui se sont montrées les plus dangereuses, mais manquant de tranchant dans les dernièrs mètres, elles ont regagné les vestiaires avec des regrets. Sous la houlette des expérimentées Renate Lingor et Birgit Prinz, les filles de Sylvia Neid haussent le ton après la pause, mais manquent de précision. Les réactions nigérianes en contre sont toujours aussi dangereuses, mais le tableau d'affichage ne s'anime pas, Sarah Michael et Perpetua Nkwocha échouant tour à tour sur une Angerer des grands jours.

C'est finalement sur une montée de Stegemann aux avant-postes que les favorites allemandes assureront l'essentiel. La défenseuse du Wattenscheid  09 se trouve à la conclusion d'une magnifique action collective, terminée par un centre de la gauche d'Anja Mittag, tout juste entrée en jeu. A l'affut au deuxième poteau, Stegemann loge sa reprise de l'intérieur du pied sous la transversale. (65', 1:0).

Malgré tous leur efforts, les Africaines ne parviendront pas à refaire leur retard et doivent se rendre à l'évidence : avec deux défaites en deux matches, elles n'ont presque plus de chance de participer aux quarts de finale. Si elles devaient quitter prématurément le tournoi, ce serait sans doute avec un goût d'inachevé au vu de leurs deux premières prestations. Quant aux Allemandes, elles prennent provisoirement la tête du groupe en attendant la rencontre entre le Brésil et la RDP Corée en soirée.