Les USA passent la quatrième (4:0)
© AFP

Les Américaines ont fait exploser les Néo-zélandaises pour terminer premières du Groupe G, ce 12 août à Shenyang, s'offrant ainsi un quart de finale contre le Canada.

Pour les Kiwis, l'équation était simple : il fallait gagner pour se qualifier. Mais Heather O'Reilly ne les a laissé rêver que 42 secondes : le temps qu'il lui a fallu pour loger le ballon dans la lucarne, des 18 mètres (1:0, 1'). Pour la petite histoire, il s'agit du but le plus rapide inscrit aux JO féminins, un record précédemment détenu par la Norvégienne Leni Larsen Kaurin avec 62 secondes lors du match d'ouverture contre... les USA !

Boostées par ce départ en fanfare, les Américaines appuyaient sur le champignon, Lindsay Tarpley touchant même du bois (15'). Les Néo-zélandaises se reprenaient un peu en milieu de première période, notamment grâce à Alexandra Riley, mais ne parvenaient pas à marquer. Au contraire, les filles de Pia Sundaghe doublaient la mise avant les citrons : Rachel Buehler donnait dans la course à d'Amy Rodriguez qui, esseulée, marquait sans souci (2:0, 43').

Au retour des vestiaires, les Américaines pliaient le match lorsque Tarpley transformait un ballon que la défense "all white" ne parvenait pas à dégager (3:0, 56'). L'addition devenait carrément salée quand Angela Hucles convertissait un tir de Lori Chalupny qui avait heurté la barre (4:0, 60'). Grâce à cette large victoire, les Américaines terminent premières et rencontreront les Canadiennes en quart de finale à Shanghai.