Cristiane et O'Reilly dans l'histoire
© AFP

Incontestablement, Cristiane a marqué de son empreinte la dernière journée de la phase de poules du Tournoi Olympique de Football Féminin, Pékin 2008. Auteure d'un formidable triplé, l'attaquante brésilienne a largement contribué au succès (3:1) du Brésil sur le Nigeria. Les Nigérianes, incapables de trouver la parade, quittent Pékin par la petite porte. Non contente d'inscrire son deuxième coup du chapeau dans la compétition, Cristiane signe également le triplé le plus rapide de l'histoire du tournoi.   

Une autre joueuse s'est fait remarquer par sa vivacité : Heather O'Reilly. L'Américaine s'est distinguée en ouvrant le score face à la Nouvelle-Zélande après seulement 42 secondes de jeu, ce qui fait d'elle la buteuse la plus rapide de l'histoire de l'épreuve.

L'affiche
La Suède et le Canada avaient rendez-vous à Pékin pour l'une des rencontres les plus alléchantes de ce premier tour. L'équipe à la feuille d'érable abordait la rencontre en position de force, avec un point d'avance sur son adversaire du jour. De leur côté, les Scandinaves se savaient dans l'obligation de l'emporter pour accéder aux quarts de finale.

Les Suédoises, finalistes de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2003, allaient rapidement prendre la mesure de leur adversaire. Lotta Schelin se chargeait d'ouvrir le score à la 19ème minute, avant de doubler la mise en deuxième période, pour la plus grande joie des 51 112 spectateurs présents. Loin de se laisser abattre, les Canadiennes réduisaient l'écart à la 63ème minute par Diana Matheson, ouvrant ainsi la voie à une fin de partie tendue, au cours de laquelle les deux formations auraient pu tour à tour faire la différence.

Au coup de sifflet final, les deux équipes pouvaient laisser éclater leur joie. La Suède et le Canada seront tous deux présents en quarts de finale. Les Scandinaves se mesureront à l'Allemagne, tandis que les Canucks retrouveront les Etats-Unis, pour un derby haletant.

Les autres matches
L'Allemagne, championne du monde en titre, a conclu le premier tour avec sept points à son actif et aucun but encaissé. Comme lors de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, la Mannschaft semble cette année encore pouvoir s'appuyer sur une défense de fer, construite autour de la gardienne Nadine Angerer. Lors de la dernière journée, les Allemandes se sont imposées sur la plus petite des marges face à la RDP Corée, qui échoue aux portes des quarts de finale. En s'imposant 3:1 devant le Nigeria, le Brésil s'est quant à lui assuré la première place du Groupe F.

Forte d'une qualification déjà acquise, la Norvège s'est contentée du service minimum face au Japon. Les protégées de Bjarne Berntsen ont pourtant ouvert le score par Guro Knutsen, avant de se faire rejoindre quelques minutes plus tard, sur une frappe victorieuse de Yukari Kinga. De plus en plus à l'aise au fil des minutes, les Nippones ont su exploiter chaque erreur norvégienne en deuxième période. Un but contre son camp de Gunhild Folstad, suivi de trois réalisations signées Shinobu Ohno, Homare Sawa et Ayumi Hara, ont finalement permis au Japon de s'imposer largement (5:1). Au prochain tour, les joueuses de Norio Sasaki ont rendez-vous avec la RP Chine.  

A Qinhuangdao, les représentantes du pays hôte ont de nouveau dominé leur sujet face à l'Argentine. Les Sud-Américaines avaient pourtant abordé la rencontre avec la ferme intention de sauver l'honneur, mais la maîtrise tactique des Chinoises était telle que l'issue de la rencontre n'a jamais fait le moindre doute. Finalement, la RP Chine s'impose 2:0, sur un but de Maria Quinones contre son camp et un autre de Gu Yasha.

Enfin, les Etats-Unis se sont tranquillement qualifiés pour les quarts de finale grâce à l'efficacité de Heather O'Reilly, Amy Rodriguez, Lindsay Tarpley et Angela Hucles. Humiliée 0:4, la Nouvelle-Zélande termine bonne dernière de sa poule et n'a plus qu'à faire ses valises.   

La joueuse
Seule une grande championne pouvait inscrire un triplé en un quart d'heure, dans une compétition aussi relevée que le Tournoi Olympique de Football Féminin. C'est précisément l'exploit qu'a réalisé aujourd'hui Cristiane, qui plus est à l'occasion d'un match décisif contre le Nigeria. L'attaquante brésilienne signe là, à 23 ans, son deuxième triplé dans cette compétition, après celui réussi à Athènes en 2004. Cerise sur le gâteau : celui-ci est le plus rapide de l'histoire du tournoi.

La stat
42
- C'est le nombre de secondes qu'il aura fallu à Heather O'Reilly pour trouver le chemin des filets face à la Nouvelle-Zélande. Cette ouverture du score express fait d'elle la buteuse la plus rapide de l'histoire du Tournoi Olympique de Football Féminin.

Entendu...
"Le deuxième but de Cristiane est fantastique. Elle n'a pas marqué au cours des deux derniers matches. Ce but est donc très important pour elle. Aujourd'hui, nous avons très bien joué sur le plan collectif. Je crois que c'est une bonne chose pour l'équipe d'avoir dû se battre pour arracher cette victoire."  Marta, attaquante du Brésil  

Les résultats complets
RP Chine - Argentine 2:0
Nigeria - Brésil 1:3
Etats-Unis - Nouvelle-Zélande 4:0
Suède - Canada 2:1
RDP Corée - Allemagne 0:1
Norvège - Japon 1:5

Les quarts de finale en un coup d'œil
Etats-Unis - Canada
Brésil - Norvège
Suède - Allemagne
RP Chine - Japon