Deux vieilles connaissances en finale
© AFP

Quatre ans après Athènes 2004, une chose est sûre : plus ça va, moins ça change, du moins si l'on en croit les résultats des deux demi-finales disputées ce lundi 18 août. Après avoir facilement dominé l'Allemagne et le Japon respectivement, le Brésil et les Etats-Unis vont une nouvelle fois se disputer la médaille d'or, dans un remake de la finale du Tournoi Olympique de Football Féminin 2004.

FIFA.com vous présente toute l'action d'une journée au terme de laquelle Américaines et Brésiliennes sont déjà assurées d'une médaille. Le bronze reviendra au vainqueur de la "petite finale" entre l'Allemagne et le Japon.


Les matches
Brésil 4:1 Allemagne

Shanghai
Buts : Birgit Prinz (9') pour l'Allemagne ; Formiga (43'), Cristiane (49' et 76'), Marta (53') pour le Brésil.

La demi-finale entre le Brésil et l'Allemagne était placée sous le signe de la revanche. Il y a un an, la Mannschaft avait battu les Sud-Américaines en finale de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA. Cet après-midi, c'est encore à Shanghai que les deux formations avaient rendez-vous. Sous un temps chaud et humide, les joueuses de Jorge Barcellos ont offert aux spectateurs présents un festival de buts et de football offensif. Elles font ainsi d'une pierre... trois coups : non contentes d'avoir riposté à la cruelle défaite de Chine 2007, elles se qualifient pour leur deuxième finale olympique consécutive et signent leur premier succès contre les Allemandes chez les seniors.

Nadine Angerer, qui n'avait pas encaissé un seul but pendant le tournoi, en a aujourd'hui pris quatre en l'espace de 33 minutes, dont un de Marta. La Brésilienne fait ainsi oublier son penalty arrêté par la gardienne allemande en finale de l'épreuve reine. Autre rescapée d'Athènes 2004, Cristiane a réussi un doublé qui la place en tête du classement des buteuses de Pékin 2008. C'est donc une autre possibilité de revanche qui se profile pour les Canarinhas, contre les Etats-Unis cette fois.

 

Japon 2:4 Etats-Unis
Pékin
Buts : Shinobu Ohno (16'), Eriko Arakawa (93') pour le Japon ; Angela Hucles (41' et 80'), Lori Chalupny (44'), Heather O'Reilly (70') pour les Etats-Unis.

Face à des Japonaises rapides et audacieuses, la puissance et l'expérience des Américaines ont fait la différence. L'ouverture du score par les Nipponnes, peu après le quart d'heure de jeu, n'a pas semblé faire douter un seul instant les championnes olympiques en titre. Ces dernières ont inversé la tendance juste avant la pause, inscrivant deux buts à quatre minutes d'intervalle. En deuxième période, malgré une bonne réaction des Nadeshiko, les joueuses de Pia Sundhage font étalage de leur talent. Résultat : la gardienne Miho Fukumoto va chercher le ballon deux nouvelle fois au fond de ses filets. Les Asiatiques réduiront le score dans les arrêts de jeu, de façon quelque peu anecdotique.

En inscrivant un doublé, Angela Hucles a non seulement eu droit à une ovation au coup de sifflet final, mais a surtout largement contribué à ce que l'histoire se répète. Les représentantes de la Bannière étoilée ont en effet signé ce soir leur troisième victoire olympique face au Japon, en autant de confrontations : une à Athènes 2004 et deux à Pékin 2008. L'histoire se répétera-t-elle aussi face au Brésil ?


La joueuse

Cristiane (BRA)
Deux buts, une passe décisive et un délicieux petit pont en première mi-temps font de Cristiane la joueuse de la journée. L'attaquante de 23 ans, qui n'était pas parvenue à marquer face à l'Allemagne en finale de Chine 2007 ni en phase de groupes de Pékin 2008, semble s'être économisée pour la rencontre de cet après-midi. Grâce à son doublé, la Brésilienne devient meilleure buteuse de l'épreuve (avec cinq réalisations). Quant aux arrières allemandes, elles n'oublieront pas de sitôt leur bourreau, acrobate à ses heures comme elle l'a montré en célébration de son premier but.

 

La stat
10 - Comme le nombre de buts inscrits par l'Allemande Birgit Prinz en équipe nationale en quatre rendez-vous olympiques : Atlanta 1996, Sydney 2000, Athènes 2004 et Pékin 2008. L'attaquante germanique a ainsi trouvé le chemin des filets à chacune de ses participations aux Jeux.

 

Entendu
"Peu importe si nous concédons quatre buts ou deux. Le plus important est de convertir ses occasions. Si nous l'avions fait aujourd'hui, nous aurions gagné." Birgit Prinz, capitaine et buteuse, amère après la défaite de l'Allemagne en demi-finale.

 

Les résultats complets
Brésil 4:1 Allemagne
Japon 2:4 Etats-Unis