Brésil - USA, le tout pour le tout
© AFP

Il y a quatre ans, les sélections du Brésil et des Etats-Unis s'affrontaient en finale d'Athènes 2004. Jeudi, plus affûtées que jamais, les deux meilleures équipes du tournoi combattront de nouveau pour l'or sur la pelouse de Pékin.

Le match
Brésil - Etats-Unis, 21 août, 21h00 (heure locale), Pékin

Le contexte
Championnes en titre contre espoirs confirmés : ainsi pourrait-on définir en quelques mots le duel qui nous attend jeudi à Pékin. Les Etats-Unis et le Brésil ont écarté sans grand mal le Japon et l'Allemagne en demi-finale, aussi le moral est-il sans doute au beau fixe dans les deux camps.

Après s'être rencontrées à trois reprises au cours des dix dernières semaines, les deux adversaires se connaissent sur le bout des doigts. Curieusement, les Américaines se sont systématiquement imposées sur le score de 1:0. Lors de l'un de ces amicaux disputés à Los Angeles, les protégées de Pia Sundhage ont perdu sur blessure leur attaquante star Abby Wambach, auteur du but de la victoire en finale d'Athènes 2004. Quant à la somme totale de leurs confrontations, les chiffres paraissent sans appel : 22 victoires pour les Stars and Stripes, 2 nuls et 2 succès pour les Canarinhas, dont le 4:0 en demi-finale de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Chine 2007.

Faisant fi des statistiques, les Sud-américaines espèrent se montrer aussi brillantes qu'en demi-finale et décrocher la médaille d'or frôlée à Athènes. Elles attendent beaucoup de Marta et Cristiane, laquelle a ajouté un dixième but à son compteur olympique face aux Allemandes. Il y a fort à parier que toutes deux feront tout pour rééditer le match qui a conduit leur pays en finale de l'épreuve reine l'an dernier.

Les joueuses à suivre
Forte de dix buts inscrits en tournois olympiques, l'attaquante brésilienne Cristiane a amplement prouvé son talent. De fait, son sang-froid devant la cage a joué un rôle décisif dans la verte correction administrée à l'Allemagne en demi-finale (4:1). Sa soif de revanche risque toutefois de se heurter à la solide efficacité de Hope Solo, l'imposante gardienne américaine de 27 ans, qui n'a encaissé que 5 buts depuis le début du tournoi. Un duel dont pourrait bien dépendre l'issue du match.

La stat
18 - comme le nombre de joueuses qui étaient déjà présentes à Athènes 2004 : huit Américaines et dix Brésiliennes.

Entendu...
"Nous savons que le Brésil regorge de joueuses de talent, surtout en attaque. Mais la demi-finale de Chine 2007, c'était hier. Ce qui compte aujourd'hui, c'est cette finale." Kate Markgraf, milieu de terrain des Etats-Unis

"Nous n'avons encore rien gagné. Nous ne devons surtout pas nous reposer sur les lauriers de notre victoire en demi-finale, où d'ailleurs, nous avons commis quelques erreurs qui nous seraient fatales en finale. Les Etats-Unis ne sont pas à prendre à la légère." Jorge Barcellos, sélectionneur du Brésil