Le triomphe doré des USA
© AFP

Les sourires des joueuses américaines brillaient avec presque autant d'éclat que les médailles d'or accrochées à leur cou. Ce jeudi, dans les couloirs du Stade des Travailleurs de Pékin, l'équipe des Etats-Unis rayonnait de bonheur. FIFA.com est allé à la rencontre des héroïnes du jour, encore auréolées de leur triomphe 1:0, après prolongation, face au Brésil.

"C'est génial. Nous avons su rester solidaires pendant toute la compétition, même dans les moments difficiles", se félicite Shannon Boxx. Auteure d'une prestation pleine d'énergie au milieu de terrain, la joueuse de l'Université de Notre-Dame a largement contribué au succès de son équipe dans ce remake de la finale d'Athènes 2004. "Cette rencontre résume à elle seule tout notre engagement et notre détermination. Nous avons énormément de respect pour les Brésiliennes. Ce soir, elles ont encore démontré toute l'étendue de leur répertoire technique. Nous savions que, pour nous en sortir, nous serions obligées de défendre en bloc. Nous ne pouvions pas nous permettre de nous retrouver en un-contre-un face à de telles joueuses."   

Les deux expériences n'ont rien à avoir. Les deux victoires étaient très spéciales, mais je peux vous dire que je suis très heureuse d'avoir gagné avec cette équipe et avec ces joueuses
Shannon Boxx, à propos des deux sacres olympiques

Mais lorsqu'on lui demande laquelle de ces deux médailles d'or la touche le plus, la jeune femme préfère botter en touche. "."

Lindsay Tarpley, qui fête également son deuxième sacre olympique, est tout aussi enthousiaste que sa partenaire : "Je crois que je ne réalise pas encore ce qui vient de se passer. Pour le moment, j'essaie d'assimiler tout cela, les médailles, l'hymne américain, ce match extraordinaire. C'est vraiment incroyable. Je suis fière de cette équipe et de la façon dont nous avons su relever la tête, après avoir vécu des moments difficiles. C'est fantastique".   

"Une aventure sensationnelle"
"Nous nous sommes révélées dans l'adversité. Ce soir, nous avons tout donné les unes pour les autres et nous avons gagné. C'est un rêve qui devient réalité", ajoute-t-elle.

Heather Mitts est elle aussi aux anges. La défenseuse, qui avait manqué la Coupe du Monde Féminine de la FIFA l'année dernière pour cause de blessure, se réjouit évidemment de cette occasion de rattraper le temps perdu. "C'est merveilleux. Ensemble, nous avons vécu une aventure sensationnelle. Je suis ravie. Aujourd'hui, nous avons dû nous battre sur tous les ballons en défense. Nous avons fait ce que nous avions à faire contre deux joueuses de la classe de Marta et Cristiane. Je n'ai jamais été aussi heureuse."   

Quel sentiment merveilleux. C'est difficile à décrire. Nous avons travaillé dur pour en arriver là, mais je suis fière de mes coéquipières
Angela Hucles, à propos de la médaille d'or

Symbole de cette équipe américaine qui ne renonce jamais, l'infatigable Angela Hucles est évidemment sur la même longueur d'ondes : ". Nous avons connu des moments difficiles. Nous avons perdu notre meilleure attaquante juste avant le tournoi, puis nous avons perdu d'entrée contre la Norvège. Pourtant, nous avons su revenir et finalement, nous avons obtenu ce que nous étions venues chercher : la médaille d'or".

L'histoire d'amour entre le Tournoi Olympique de Football Féminin et les Etats-Unis se poursuit. Les Américaines ont remporté trois des quatre titres olympiques mis en jeu depuis 1996 et tout porte à croire qu'il faudra encore compter avec elles dans quatre ans, à Londres.