Le jeu de dames ouvre le bal
© Getty Images

Entré dans le giron olympique relativement récemment, le football féminin aura l'honneur de donner le coup d'envoi de Londres 2012. Le match entre la Grande-Bretagne et la Nouvelle-Zélande, le 25 juillet au Millennium de Cardiff, sera en effet le premier événement sportif de la 30ème édition des Jeux Olympiques.

Pas moins de 216 joueuses s'apprêtent à entrer dans l'arène pour une compétition qui durera 19 jours et au terme de laquelle, le 9 août, la médaille d'or sera remise dans l'impressionnant stade de Wembley. Avant cela, 25 matches se dérouleront dans six villes : Cardiff, Coventry, Glasgow, Londres, Manchester et Newcastle.

Dans les rangs des 12 pays participants, on retrouvera une pléthore de stars du football féminin mondial, à commencer par la Japonaise Homare Sawa, Joueuse Mondiale de la FIFA 2011, ainsi que ses deux premières poursuivantes dans la course à la distinction individuelle suprême, l'Américaine Abby Wambach et la Brésilienne Marta.

Dans cette cinquième édition du Tournoi Olympique de Football Féminin, les grandes favorites seront les Japonaises, championnes du monde en titre, et les Américaines, tenantes du trophée olympique et qui ont jusqu'ici atteint toutes les finales de l'épreuve. Les Etats-Unis affichent en effet un palmarès éloquent, avec trois médailles d'or et une d'argent, en 2000 après la défaite contre la Norvège dans l'ultime revue.

Habituées et nouvelles venues
Les Nadeshiko se souviendront cependant qu'à ce jour, aucun champion du monde en titre n'a réussi à décrocher l'or olympique l'année suivante. Cela dit, les formidables progrès réalisés par le football féminin japonais ces dernières années permettent aux Nipponnes d'espérer améliorer leur meilleur classement olympique à ce jour, une quatrième place obtenue à Pékin 2008.

Les deux grands absents de ces olympiades sont la RP Chine et l'Allemagne. La Mannschaft avait été médaillée de bronze il y a quatre ans. Ces deux pays faisaient partie jusque-là des cinq nations présentes à toutes les éditions du Tournoi Olympique de Football Féminin. Les trois sélections qui peuvent se targuer de n'avoir manqué aucun rendez-vous olympique depuis la première édition, à Atlanta en 1996, sont le Brésil, les États-Unis et la Suède.

Plusieurs pays connaîtront à Londres leur baptême du feu sur la scène olympique féminine : l'Afrique du Sud, le Cameroun, la Colombie, la France et la Grande-Bretagne. Les deux équipes africaines ont validé leur billet au détriment du Nigeria, qui exerçait jusque-là une suprématie sur le football féminin africain. Quatrièmes il y a un an à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Allemagne 2011™, les Françaises font-elles aussi partie des équipes capables de créer la surprise.

Des chiffres et des êtres
Le classement des meilleures buteuses sur l'ensemble des tournois olympiques pourrait lui aussi subir quelques changements à Londres 2012. Pour l'instant, l'Allemande Birgit Prinz et la Brésilienne Cristiane sont ex aequo en tête de ce tableau, avec dix réalisations chacune. La seconde aura l'occasion d'améliorer son compteur sous le maillot auriverde.

Les deux joueuses sont par ailleurs les deux seules à avoir réussi un triplé dans la compétition. Cristiane l'a même fait à deux reprises. Toutefois, les candidates pour rejoindre ce cercle restreint seront nombreuses en Grande-Bretagne.

Les Brésiliennes Formiga et Tania, si elles foulent les pelouses britanniques, seront quant à elles les deux seules footballeuses de l'histoire à avoir participé à toutes les éditions du Tournoi Olympique de Football Féminin. Le principal objectif de la Seleção restera cependant de vaincre le signe indien. Après avoir été finalistes malheureuses à Athènes 2004 et Pékin 2008, les Sud-Américaines aimeraient bien enfin monter sur la plus haute marche du podium.

Ce sera l'ambition de toutes les équipes engagées dans la compétition. Et vous ? Si vous voulez vivre au plus près cette ruée vers l'or olympique, restez connecté à FIFA.com. Nous suivrons en temps réel toute l'action des Tournois Olympiques de Football. Bienvenue à Londres 2012 !