Les Trois Lionnes dévorent le Cameroun (3:0)
© Getty Images

La Grande-Bretagne entend bien confirmer les bonnes dispositions affichées contre la Nouvelle-Zélande. De son coté, le Cameroun a à cœur de montrer un autre visage que face à la Seleção.

Le suspense de cette rencontre n’a vécu que 22 minutes. Les Britanniques imposent un régime de force au Cameroun dès les premiers instants et se voient récompensées par deux fois. Casey Stoney, d’abord, profite d’un coup franc excentré sur la gauche pour déposer du droit le ballon dans les filets (18’, 1:0) avant de voir Jill Scott conclure une action magistrale initiée par Kelly Smith (23’, 2:0).

Avant la pause, Kim Little et Stephanie Houghton donnent aux spectateurs l’occasion d’admirer une dernière fois les réflexes d’Annette Ngo Ndom. La Grande-Bretagne survole les débats dans cette première mi-temps.

Les Africaines accusent le coup, mais ne se démobilisent pas totalement, même si seule Bibi Medoua parvient de la tête à inquiéter Karen Bardsley. C’est néanmoins aux Trois Lionnes que revient le droit de faire évoluer encore le tableau d’affichage par l’entremise d’une frappe surpuissante d’Hougthon (82', 3:0), dans une deuxième mi-temps qui les a vues lâcher du lest.

La Grande-Bretagne est qualifiée pour les quarts de finale à l'instar du Brésil. Ils se disputeront la première place du Groupe E ce mardi 31 juillet. En tant qu'hôtes de la compétition, seules les Américaines ont ainsi gagné leurs deux premiers matches. C'était en 1996, à l’occasion de la première de leurs trois médailles d'or.