Le point du bonheur et de l'honneur (0:0)
© Getty Images

Champion du monde en titre, le Japon n’a besoin que d’un point pour assurer sa participation au tour suivant. En face, l’Afrique du Sud est déjà éliminée après deux défaites dans le Groupe F. Autant dire qu’au Millenium Stadium de Cardiff, les débats s’annoncent déséquilibrés.

Pourtant, les Banyana Banyana, libérées par l’absence d’enjeu, font meilleure impression que lors de leurs deux précédentes sorties. Mieux, elles mènent quelques attaques dangereuses,notamment par Portia Modise, que la défense japonaise négocie bien. Privées de sept titulaires, dont leur meilleure joueuse Homare Sawa, les Nippones dominent toutefois les débats et se créent de timides occasions. Kozue Ando hérite de la plus belle sur un centre de Karina Maruyama, mais Thokozile Mndaweni fait l’arrêt qu’il faut. A la pause, l’Afrique du Sud tient le point de l’honneur, et le Japon, celui qui l’envoie en quart de finale. Tout le mondeest content, sauf peut-être le public…

Copie conforme
Il esquisse un sourire après la pause, grâce notamment à Mana Iwabuchi, meilleure joueuse de la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2008,dont le slalom côté gauche se termine par une frappe de peu à côté (50’). Mais cette belle promesse reste sans retombées et la deuxième période est une copie conforme de la première. Le Japon domine mais ne force pas pour faire la décision, l’Afrique du Sud joue chaque contre à fond, mais n’inquiète jamais Ayumi Kaihori.

Avec un nul 2:2 entre Suède et Canada dans l’autre rencontre du groupe jouée simultanément, le Japon officialise sa participation aux quarts de finale. Pour les Sud-Africaines qui fêtaient leur première apparition sur la scène olympique, le point pris face aux championnes du monde a un peu le goût d’une médaille.