Les Bleues s’offrent une revanche avant une légende (1:2)
© Getty Images

Pas de championnes olympiques engagées dans le premier quart de finale féminin de Londres 2012, mais une affiche passionnante entre la Suède et la France, pour un remake de la "petite finale"d’Allemagne 2011 remportée par les Scandinaves.

C’est donc avec un goût de revanche, en plus d’un rêve de demi-finale, que les Bleues se présentent à Glasgow. Mais elles passent tout près de la douche écossaise sur une tentative audacieuse de Lisa Dahlkvist sur un coup franc depuis la ligne médiane ! (1’). Marie-Laure Delie répond en s’échappant côté gauche pour tenter une frappe sans angle (10’), mais les Suédoises sont plus tranchantes. Et heureuses, puisque sur un corner de la droite, la capitaine Nilla Fischer saute plus haut que tout le monde, voire trop haut pour le ballon qui atterrit... sur son épaule et passe au dessus d'une Louisa Necib trop statique sur la ligne (18’, 1:0).

La meneuse de jeu lyonnaise pense rattraper en reprenant parfaitement un centre de Sonia Bompastor, mais alors qu’elle remercie la passeuse pour le caviar, elle aperçoit le drapeau levé du juge de ligne... (22’). Ce n’est que partie remise, avec le costume de passeuse, sur un corner rentrant de la gauche. Hedvig Lindahl est sur la trajectoire, mais sa claquette est trop molle, et Laura Georges attentive au second poteau, a le reflexe pour placer sa tête (19’, 1:1). Et puisque la formule fonctionne, pourquoi ne pas recommencer ? Autre coup de pied arrêté - cette fois un long coup franc de la droite de Sandrine Soubeyrand - pour une Georges encore seule au second poteau. Sa remise de la tête trouve Wendie Renard dont la frappe de près envoie la France aux vestiaires avec un but d’avance (39’, 1:2).

Leçon retenue
Face aux Etats-Unis et la Colombie, la France avait mené et s’était inclinée ou avait tremblé. Cette fois, les filles de Bruno Bini ne veulent pas se faire peur et continuent à appuyer en deuxième période. Solides derrières, elles laissent les Suédoises pousser pour profiter de la vitesse d’Elodie Thomis et Necib en contre. C’est tout près de payer lorsque sur un centre de la première, la seconde ajuste une tête qui frôle le poteau gauche (71’). Necib s'échappe encore à droite, et trouve Camille Abily à dix mètres, mais la défense nordique bloque sa tentative. Entre temps, Bouhaddi avait parfaitement géré l’une de ses rares interventions en stoppant à bout portant le pointu de Fischer (72’).

La Suède lance tous ses atouts offensifs, mais la France est sûre de ses forces défensives. Et c’est sans grande inquiétude que les Bleues attendent le coup de sifflet final qui leur offre une revanche, et les envoie en demi-finale. Elles y affronteront le Brésil ou le Japon le 6 août prochain, dans le mythique stade de Wembley. Pas mal pour une première participation olympique…