Les Américaines enchaînent (2:0)
© Getty Images

St James' Park accueille ce 3août son dernier match du Tournoi Olympique de Football Féminin, pour le quart de finale en principe le plus déséquilibré entre les États-Unis et la Nouvelle-Zélande

Sans surprise, les Américaines débutent pied au plancher, soucieuses de se mettre rapidement à l'abri, mais le premier tir d'Alex Morgan n'inquiète pas Jenny Bindon (1'). La portière kiwi aura en revanche plus de sueurs froides après s'être fait mystifier sur la gauche par Morgan, mais l'attaquante croise trop son tir (10'). Sous pression, la défense océanienne est nerveuse mais son homologue US n'est pas non plus totalement sereine devant la puissance et la vitesse d'Hannah Wilkinson.

Mais la star de cette première période est Morgan, et ses percussions sont un danger permanent. Elle est d'abord trop courte sur un centre à ras de terre de Megan Rapinoe, qu'Abby Wambach n'arrive pas non plus à reprendre au second poteau (17'). Mais elle est à l'origine de l'ouverture du score en trouvant sa complice en profondeur après un superbe travail sur la gauche. Au second poteau, Wambach n'a plus qu'à tacler dans le but vide (26', 1:0).

Morgan fait mal
La passeuse manque plusieurs fois de marquer à son retour du repos. Son tir frôle le poteau (48'), sa tentative est trop molle (62'), puis elle manque de profiter d'un cafouillage de la défense (61'). La vitesse de l'attaquante de Seattle fait mal, en particulier à Bindon quand elle prend malencontreusement son genou sur le crâne lors d'un duel perdu par la vétérane du tournoi, qui se relève finalement.

Les Stars and Stripes deviennent nerveuses après tant d'occasions manquées, mais se mettent finalement à l'abri par Sydney Leroux, fraîchement entrée en jeu, qui décroise bien sa frappe après une belle percée sur la gauche (86', 2:0). Le camp US jubile et attend le Canada ou la Grande-Bretagne en demi-finale.