Le Japon s'affirme en patron (0:2)
© Getty Images

Propriétaire des deux dernières médailles d’argent, le Brésil se frotte au Japon, champion du monde en titre, pour une place à Wembley en demi-finale face à la France.

Les 22 actrices trouvent vite leurs repères sur la pelouse du Millennium Stadium de Cardiff. Shinobu Ohno lance les hostilités de son pied droit (1’), Francielle lui répond sur coup franc (4’). Renata Costa peut donner l’ascendant aux siennes au quart d’heure mais sa frappe s’envole au-dessus des montants de Miho Fukumoto (16’). Formiga trouve enfin le cadre à distance mais aussi les réflexes de la gardienne japonaise (20’). Les Nadeshiko reprennent l’assaut du but adverse suite à une jolie combinaison Homare Sawa-Yuki Ogimi ponctuée par Ohno en deux temps (23’).

Le duo Sawa-Ogimi démontre encore sa complicité quelques instants plus tard. A la réception d'un service du Ballon d'Or adidas d'Allemagne 2011, Ogimi s’enfonce facilement dans la surface brésilienne et bat une Andreia impuissante (26’, 0:1). Les Sud-Américaines prennent un coup sur la tête et le dernier quart d’heure ne leur suffit pas pour retrouver leur football.

Possession stérile
De retour des vestiaires, la Seleção revient avec d'évidentes intentions de mieux faire mais se montre autant maîtresse du cuir que maladroite dans la dernière passe. Marta cherche alors la faille sur coup franc mais son ballon frôle le cadre (59'), tout comme la tête de Cristiane (26'), mais l'adresse est bel et bien japonaise. A la suite d'une contre-attaque parfaite, Ohno récupère une passe subtile de l’omniprésente Ogimi pour ajuster son opposante et décocher une frappe imparable pour doubler la mise (73', 0:2).

La bande à Sawa confirme son nouveau statut de puissance du football féminin en laissant sur le carreau le Brésil et ses rêves de médaille d’or. La France a rendez-vous avec le Japon lundi 6 août pour une place en finale.