Le Japon prive les Bleues de finale (1:2)
© Getty Images

Les Françaises restent sur un bon souvenir du Japon avec une victoire 2:0 en amical le 19 juin dernier. Une éternité au regard du parcours des deux formations pour arriver à Londres en une demi-finale du Tournoi Olympique de Football Féminin. 

Dans le mythique Wembley, les deux formations s'affrontent pour la première fois en compétition, autant de facteurs qui participent à rendre l'entame crispée des deux côtés. Les Françaises se procurent tout de même les premières situations de frappe. Les plus notables sont pour Louisa Necib, du gauche à 20 mètres et à ras de terre, mais Miho Fukumoto maîtrise en deux temps (7'). La meneuse de jeu tergiverse ensuite malgré une position de frappe idéale dans la surface (11'). De son côté, Wendie Renard écope rapidement d'un carton jaune pour une rude intervention sur Shinobu Ohno (13').

Le rythme est plutôt lent et haché par des erreurs techniques. Côté nippon, la progression est plus horizontale et patiente, à défaut d'être dangereuse. L'ouverture du score intervient pourtant sur une double maladresse française. D'abord par Renard qui commet une faute loin de ses bases, puis Sarah Bouhaddi qui a les gants glissants sur le coup franc qui suit. Yuki Ogimi parvient à pousser le ballon dans le but, à la lutte avec Sandrine Soubeyrand (34', 0:1).

Le Sommer réveille les Bleues
C'est sur un autre coup franc lointain que les championnes du monde s'offrent la sérénité après le repos. Mizuho Sakaguchi trouve le bon timing sur l'offrande d'Aya Miyama et trompe Bouhaddi d'une tête croisée (48', 0:2). Ce coup de massue amorce le réveil des Bleues. Marie-Laure Delie file au but sur le côté droit, mais Fukumoto ferme bien l'angle (51'), tandis que Necib tire trop haut (63'), puis s'enflamme de loin après une roulette marseillaise (69').

La réussite dans le dernier geste arrive finalement du banc, par Eugénie Le Sommer. La Lyonnaise reprend avec rage un centre en retrait d'Elodie Thomis (76', 1:2), puis provoque un penalty dans la foulée. Elise Bussaglia ne parvient pas à le cadrer (79'). Passées si proche de l'égalisation, les joueuses de Bruno Bini enragent et font pleuvoir les occasions sur la défense japonaise. Mais les Samouraïs forment un mur infranchissable, et frappent même le poteau sur un contre d'Ogimi (90'). Renard se procure une dernière occasion brûlante, mais Fukumoto réussit un arrêt réflexe (90+4').

Les Japonaises attendent le vainqueur du match entre Canada et Etats-Unis en finale pour tenter de décrocher une médaille d'or.