La fête des voisins penche côté américain (3:4 a.p.)
© Getty Images

La seconde demi-finale du Tournoi Olympique de Football Féminin se déroule à Old Trafford. Les Etats-Unis et le Canada savent ce qui les attend : les championne du monde japonaises en cas de victoire, ou la France pour disputer le bronze.

Au fil des premières minutes, les stratégies des deux pays voisins apparaissent clairement. L'armada offensive des USA incite les Canucks à un repli prudent, en comptant sur son duo d'attaquantes sur les contres. Et ça marche : Melissa Tancredi reçoit la balle dos au but à l'entrée de la surface, et décale pour Christine Sinclair, qui trompe Hope Solo avec classe (22', 1:0).

Les Américaines ont la possession et les occasions, mais ne trouvent pas la faille jusqu'au début de la seconde période. Sur un corner sur la gauche, le pied droit de Megan Rapinoe trouve la trajectoire idéale pour tromper directement Erin McLeod (54', 1:1). On pourrait croire les Canadiennes assommées, mais elles comptent dans leurs rangs l'une des meilleures attaquantes du monde. Sinclair place une tête sur un centre de Tancredi (68', 2:1). Rapinoe lui répond d'une superbe frappe croisée (70', 2:2), puis Sinclair s'élève à nouveau sur un corner (73', 3:2).

Et puisque ce match est fou et que les équipes se rendent coup pour coup, Abby Wambach égalise sur penalty (80', 3:3), et les deux camps s'accordent donc un délai supplémentaire pour se départager. Le combat continue de plus belle, et les corps éprouvés continuent malgré tout ce combat avec un intensité incroyable, sans trouver la faille. Wambach fait toutefois trembler la barre transversale de la tête (119'), avant qu'Alex Morgan ne s'élève plus haut que tout le monde pour soustraire son camp in extremis à l'épreuve des tirs au but (120'+3, 3:4).

Le camp américain explose de joie, et aura sa revanche de la dernière finale de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA contre les Nippones, le 9 août à Wembley.