Maria Is, sélectionneuse de l’Espagne
Je suis heureuse de ce résultat. Notre premier objectif était d’obtenir trois points dans le match d’ouverture. Nous attendions une forte opposition de la part de la Jordanie, qui jouait devant son public. C’est la raison pour laquelle nous avons pressé au maximum. Notre défense était bien organisée. Malgré cette large victoire, nous ne pensons pas encore à la seconde phase. Il ne faut pas aller trop vite. Nous devons déjà terminer premières du groupe et atteindre les quarts de finale.

Robert Johnson, sélectionneur de la Jordanie
Il faut regarder les choses en face : nous avons rencontré une équipe très forte et expérimentée, alors que nous évoluons pour la première fois à ce niveau. Les Espagnoles nous ont privé de ballons, se sont procuré beaucoup d’occasions et ont marqué. La victoire aurait pu être encore plus large. Nous avons gâché une occasion au début, qui aurait pu changer le cours du match. Les filles doivent en tirer les leçons. Nous avons deux jours pour corriger nos erreurs avant la deuxième rencontre.