Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Azerbaïdjan 2012

13 novembre - 1 décembre

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2012

Après le nul, la France veut la lune

© Getty Images

Ce samedi 13 octobre, pour la dernière journée de la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, le stade Tofig Bahramov de Bakou vibrera au rythme de deux chocs inédits à ce stade. Pour la première fois dans l’histoire de la compétition, la finale opposera deux nations qui se sont affrontées dans la phase de groupes, plus précisément dans le Groupe B : la RDP Corée, sacrée à Nouvelle-Zélande 2008, et la France, première nation européenne à tutoyer le sommet.

La finale pour la troisième place proposera elle aussi une revanche, avec deux équipes, l’Allemagne et le Ghana, qui ont croisé le fer dans le Groupe D.

FIFA.com vous présente ces chocs.

L'afficheFrance - RDP Corée, Stade Tofig Bahramov, 13 octobre, 20h00 (heure locale)

Présente lors de toutes les éditions de la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA et titrée lors du tournoi inaugural, la RDP Corée n’a plus grand-chose à prouver. Première équipe qualifiée pour sa deuxième finale mondiale, elle entend bien s’appuyer sur son expérience contre un adversaire qui n’avait jamais franchi la phase préliminaire. La formation dirigée par Hwang Yong Bong a pour principal atout la candidate au Soulier d’or adidas Ri Un Sim, meilleure réalisatrice de l’épreuve, qui a été très bien secondée par ses coéquipières tout au long de la compétition, notamment par Kim So Hyang en demi-finale contre l’Allemagne. Les individualités profitent d’un collectif à la fois homogène, agile et polyvalent.

Même si elle n’était jamais sortie des poules lors des éditions précédentes et qu’elle disputera sa première finale mondiale féminine, la France reste une équipe chevronnée. Finaliste du Championnat d’Europe, elle a montré toute sa valeur lors de la phase préliminaire en tenant en échec la RDP Corée (1:1) et les États-Unis (0:0). Pour continuer de surprendre, elle pourra s’appuyer sur les buteuses Léa Declercq et Kadidiatou Diani, et la sécurité de Griedge Mbock Bathy en défense.

L’autre rencontreGhana - Allemagne, stade Tofig Bahramov, 13 octobre, 17h00 (heure locale)

Incapables de se venger des Nord-Coréennes, qui les avaient éliminées en quart de Trinité-et-Tobago 2010, les Allemandes peuvent néanmoins égaler leur meilleur résultat dans l’épreuve à condition qu'elles se défassent du Ghana. Côté africain, l'accession au podium serait inédite dans la mesure où aucune équipe du continent ne s’est aventurée au-delà des quarts. La bonne nouvelle pour Sara Däbritz et consorts tient à l’absence de la meilleure joueuse adverse, Jane Ayieyam, exclue contre la France. Cependant, la formation ghanéenne compte d’autres atouts, notamment la puissance et la vitesse, qui en font la grande surprise d’Azerbaïdjan 2012.

Les deux adversaires savent très bien à quoi s’attendre de ce duel puisqu'elles se sont mesurées lors de la 2ème journée des poules dans le Groupe D. Ironie du sort, l’Allemagne, pourtant spécialiste des victoires acquises dans les dernières minutes dans les matches à élimination directe, a construit son succès 2:1 sur les Africaines dès les premiers instants, mais elle a énormément souffert pour converser cette avance. Un nul 2:2 n’aurait pas été immérité pour le Ghana.

La joueuse à suivrePour la première fois depuis le début de l’épreuve azerbaïdjanaise, la machine à buts nord-coréenne, Ri Un Sim, s’est enrayée. C’était contre l’Allemagne en demi-finale, après quatre matches assortis des réalisations de la numéro 10. Mais il ne faut pas pour autant rayer de la liste des menaces potentielles la meilleure buteuse de l’épreuve (7 buts), qui tentera de mettre à profit les cartouches restantes pour dépasser le record établi par la Sud-Coréenne Yeo Min Ji à Trinité-et-Tobago 2010 (8 réalisations).

La stat 116 - comme le nombre de buts inscrits à Azerbaïdjan 2012, soit un total supérieur à celui de Nouvelle-Zélande 2008, où les filets avaient tremblé à 113 reprises. Pour égaler le record de l’épreuve, enregistré lors de Trinité-et-Tobago 2010, il faudra encore en inscrire neuf.

Entendu..."La Corée du Nord est une équipe très forte et pleine d’énergie. Cette finale sera sans doute encore plus disputée que notre premier choc. Pour nous, c’est mieux d'affronter les Nord-Coréennes que les Allemandes, qui nous ont battues en finale du Championnat d'Europe" - Marion Romanelli, défenseuse de la France

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2012

Le Ghana en fait une question de fierté

10 oct. 2012

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2012

France - RDP Corée, 25 septembre, Bakou

25 sept. 2012

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2012

Ghana - Allemagne, 23 septembre, Bakou

23 sept. 2012