Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Nouvelle-Zélande 08

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Nouvelle-Zélande 08

13 novembre - 1 décembre

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2008

Deux sœurs, une passion commune

Kristie (L) and Sam Mewis relax on a punt ahead of their semi-final against Germany in Christchurch.
© Foto-net

Certaines sœurs se ressemblent tellement qu'elles sont quasiment indissociables. Au bout de quelques minutes passées en leur compagnie, on se rend compte que Kristie et Sam Mewis ne répondent pas à ce profil.

Aussi différentes dans leur comportement que dans leur apparence, les deux milieux de terrain américaines fournissent une réponse édifiante à une question portant sur leurs points communs. "On joue au foot", avait répondu Sam avant la compétition. Et Kristie de confirmer : "Ça se résume à ça. On est très différentes."

Pas de quoi inquiéter l'entraîneur toutefois. Il n'a certes pas affaire à des sœurs siamoises, mais il n'existe aucune animosité entre les deux jeunes filles. De toute façon, Kazbek Tambi connaît son football. Il sait bien que les fratries les plus productives sur le rectangle vert ne sont certainement pas les plus fusionnelles dans la vie. Jack et Bobby Charlton en sont l'illustration parfaite. Les deux Anglais n'ont jamais caché leurs relations conflictuelles, mais cela ne les a pas empêchés de remporter la Coupe du Monde de la FIFA en 1966.

Rassurez-vous, les frangines Mewis s'entendent mieux que les deux Charlton, mais elles en ont commun avec les héros de 1966 leur amour sans limite pour le ballon rond. Du coup, lorsque le duo joue à l'unisson, sa partition fait des ravages. "Parfois, on a nos moments bien à nous", indique Kristie FIFA.com. "On se trouve vraiment bien, sans même réfléchir. J'imagine que ça s'explique par le fait qu'on est sœurs, avec tout ce que cela implique en termes de télépathie."

Kristie montre l'exemple
Kristie, 17 ans, est l'aînée et la plus sérieuse des deux. De l'avis de tous, son toucher, sa vision du jeu et sa frappe lointaine ont fait d'elle la meilleure joueuse américaine depuis le début de la compétition néo-zélandaise. Elle sert également de modèle à sa cadette, qui a fêté ses 16 ans le mois dernier. Celle-ci a retrouvé le onze titulaire pour le quart de finale remporté 4:2 face à la République de Corée.

Sam confirme : "

J'ai toujours pris exemple sur elle car elle a toujours été une excellente joueuse

". Quant à Kristie, elle se dit "vraiment très fière" des progrès rapides de sa sœur dans les sélections de jeunes.

Le football sert également de trait d'union aux deux sœurs, à Hanson, petit ville du Massachussetts. Chez les Mewis, le téléviseur diffuse souvent des rencontres des grands championnats européens. "Notre coach croit beaucoup à ça", raconte Kristie. "Il dit toujours qu'il faut regarder les meilleures équipes et les meilleurs joueurs à notre poste pour nous en inspirer et voir comme nous pouvons progresser. A la maison, on regarde beaucoup de matches des championnats européens. Ce qui saute aux yeux avec des équipes comme Chelsea et Manchester United, c'est qu'elles maîtrisent parfaitement le ballon et le font circuler très vite."

La possession de balle, voilà justement ce qui a inquiété Tambi au cours de la phase de groupes, au point qu'il en a fait sa marotte en conférences de presse. Cela dit, il n'aura pas été le seul à noter les progrès de ses protégées dans ce domaine contre les Sud-Coréennes. "C'est sûr, on a réalisé notre meilleure performance ici", souligne Kristie. "Pour la première fois, on a réussi à se relâcher. Je ne sais pas pourquoi, mais aux deux premiers matches, on a été un peu fébriles, on ne jouait pas vraiment ensemble."

Une marge de progressionAvant la demi-finale face à l'Allemagne, l'aînée avertit que la sélection américaine n'évolue pas encore à plein régime. "On peut faire de très belles choses si on continue comme ça. On peut encore faire beaucoup mieux. Je nous ai déjà vues jouer au maximum de nos possibilités. Je peux vous assurer que ce n'était pas le cas face à la Corée du Sud.

On a vraiment hâte de jouer contre l'Allemagne car on sait qu'il y a une grosse rivalité entre les deux pays. J'espère qu'on va sortir notre meilleur match

."

Les deux sœurs profitent à plein de leur voyage au pays du long nuage blanc. Pour l'instant, la visite de la grotte à vers luisants de Waitamo a été l'activité préférée de Kristie. "Mais on n'a pas encore fait de shopping !", relance Sam. "On veut absolument faire une expédition dans les boutiques avant de rentrer au pays !"

Finalement le football n'est peut-être pas la seule passion commune des sœurs Mewis...

Explorer le sujet

Articles recommandés

England's Gemma Bonner celebrates her winning penalty kick against Japan

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2008

Outsiders et fières de l'être

10 nov. 2008

English pplayers celebrate their victory against Japan in quarter final

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2008

Valeur sûre et invité surprise

09 nov. 2008

USA's Mewis sisters

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2008

USA's Mewis sisters

11 nov. 2008