Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Uruguay 2018

13 novembre - 1 décembre

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2018

L'Espagne, plus qu'une revanche, une rédemption

© Getty Images
  • Premier titre pour l'Espagne en Coupe du Monde Féminine U-17
  • Navarro, Coll, et Pina se rachètent après leur finale perdue à France 2018
  • Pina élue meilleure joueuse, Coll meilleure gardienne

L'Espagne vient de gagner la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Uruguay 2018 et la fête bat son plein. Pour trois joueuses, la victoire a une saveur particulière. Le t-shirt que porte Eva Navarro résume le sentiment général : "Cette victoire est pour toutes les filles, surtout les U-20 !"

Qu'est-ce qui se cache derrière cette dédicace ? Il y a trois mois à peine, Navarro, Catalina Coll et Claudia Pina, les trois co-capitaines de l'équipe U-17 fraîchement couronnée championne du monde, vivaient des sentiments tout autres. Elles venaient alors de s'incliner en finale de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, France 2018 face au Japon.

"Ce n'était pas vraiment une question de revanche, c'est juste qu'on s'est racheté", explique Pina à FIFA.com, son maillot n°10 sur le dos et son trophée de Joueuse du match dans les bras.

© Getty Images

Pina, également élue Ballon d'Or adidas du tournoi, poursuit : "Aujourd'hui, les Mexicaines nous ont vraiment fait souffrir en deuxième période et la première chose qui te vient à l'esprit dans ces situations, c'est les moments difficiles du passé. Cette fois, il fallait absolument gagner et c'est ce qu'on a fait".

Pour Coll, les douloureux souvenirs des échecs passés sont revenus avant la rencontre suprême. "La crainte de perdre une autre finale m'est venue plusieurs fois à l'esprit avant le match. C'est très difficile de voir un titre mondial filer entre tes doigts", raconte la joueuse, élue Gant d'Or adidas. "Mais j'avais énormément confiance en ces filles."

Navarro était dans le même état d'esprit. "J'avais les mêmes craintes que Catalina, j'avais peur qu'on revive la finale U-20", avoue l'attaquante. "Ce qui est bien, c'est qu'on a réussi à gérer la pression d'un match contre un adversaire solide comme le Mexique et qu'au final, on a gagné. Ça m'aide aussi à mettre Jordanie 2016 derrière moi. On avait là-bas une superbe équipe, mais on a perdu en demi-finale contre le Japon. Ce fut une expérience difficile et c'est la raison pour laquelle cette victoire est si belle."

© Getty Images

À propos de leurs prix…

"D'un point de vue personnel, je suis très heureuse. Vers la fin du tournoi, je voyais bien que j'avais une chance de terminer meilleure buteuse, mais je ne pensais pas être en lice pour le Ballon d'Or. Ça dépasse mes attentes" - Claudia Pina, lauréate du Ballon d'Or adidas et deuxième meilleure buteuse d'Uruguay 2018.

"C'est une grande fierté, ça valide tout le travail effectué pour obtenir un prix comme celui-là. C'est peut-être une récompense individuelle, mais c'est aussi le fruit d'un gros effort collectif. Je dédie ce prix à mes coéquipières et à toutes les personnes qui m'ont soutenue" - Catalina Coll, lauréate du Gant d'Or adidas d'Uruguay 2018

Le saviez-vous ?

  • Avec neuf buts au compteur (deux lors de Jordanie 2016 et sept en Uruguay), Pina est désormais la deuxième meilleure buteuse de l'histoire de la Coupe du Monde Féminine U-17. Seule la Vénézuélienne Deyna Castellanos (11 buts) a fait mieux.
  • Navarro a délivré le plus de passes décisives (trois) dans le tournoi.
  • Coll n'a encaissé que trois buts en six matches (seulement 0,5 par match en moyenne).

Les cadres selon leur sélectionneuse

"Nous avons l'habitude de nommer trois capitaines : Catalina, Eva et Claudia. Elles décidaient entre elles qui porterait le brassard à chaque match. De par leur expérience, elles ont aidé l'équipe à garder la tête froide, elles l'ont renforcée et elles se sont assurées que nous ne nous égarions pas sur le chemin du succès" - Tona Is, sélectionneuse de l'Espagne U-17 et sélectionneuse adjointe de l'équipe U-20 qui s'est inclinée en finale de France 2018