Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Azerbaïdjan 2012

13 novembre - 1 décembre

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2012

Le Ghana en fait une question de fierté

© Getty Images

Au coup de sifflet final, tout espoir de titre à Azerbaïdjan 2012 s'était envolé pour le Ghana. La défaite contre la France a en effet barré aux Black Maidens la route de ce qui aurait été leur première finale dans une compétition féminine de la FIFA. Pourtant, aucune larme n'a été versée après la rencontre sur la pelouse du stade 8 Km de Bakou. Car si les regrets sont grands, l'orgueil ne l'est pas moins dans le camp ghanéen. En outre, les protégées de Mas-Ud Dramani ont toujours l'opportunité d'entrer dans l'histoire si elles terminent troisièmes de la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA.

Il faut donc oublier la demi-finale perdue et se concentrer sur le match pour la troisième place, le 13 octobre contre l'Allemagne. Alberta Ahialey donne l'exemple. "Le match d'aujourd'hui n'a pas été facile. La France est un adversaire difficile. C'est la première fois que nous disputions une demi-finale et ça n'a tout simplement pas marché. Nous n'avons pas eu de réussite, mais nous allons récupérer et essayer de gagner le prochain match", affirme-t-elle à FIFA.com peu de temps après le coup de sifflet final.

Plus que de la tristesse, c'est de la détermination et de l'orgueil qui transparaissent dans sa voix. La jeune attaquante parle avec une maturité surprenante pour ses 15 ans : "Nous avons une très bonne équipe et je suis impressionnée par le niveau de jeu que nous avons affiché dans ce tournoi. Nous avons perdu contre la France, mais nous allons maintenant tout faire pour terminer troisièmes. Nous voulons être les championnes du prochain match".

Un podium historique
La numéro 9 ghanéenne a marqué un but à ce jour à Azerbaïdjan 2012. En demi-finale, elle a été l'une des joueuses les plus combatives chez les Black Maidens, mais les Françaises connaissaient ses qualités et lui ont laissé très peu d'espace. "Honnêtement, je suis satisfaite de mes prestations jusqu'ici, mais je veux et j'espère m'améliorer pour le match suivant".

Son entraîneur Mas-Ud Dramani partage l'opinion de la jeune footballeuse : "Notre objectif était d'arriver en quart de finale, mais nous l'avons dépassé. Nous sommes arrivés en demi-finale sans être favoris. Nous n'étions jamais allés jusque-là".

Affable mais ferme avec les joueuses, à qui il a réussi à transmettre sa confiance totale, Dramani a l'attitude du sage qui sait bien que la jeunesse et l'inexpérience de ses troupes allaient forcément finir par peser. Mais cette défaite face à la France a aussi son côté positif. "Il faut surmonter cela. Je crois que nous sommes en train de grandir. Les joueuses sont très jeunes et doivent apprendre à faire face, dans la victoire comme dans la défaite. C'est ainsi qu'on évolue et qu'on progresse".

Il vaut la peine de faire encore un effort, car l'enjeu de ce dernier match du Ghana n'est autre que la troisième marche du podium de la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Azerbaïdjan 2012. "C'est la première fois que les Black Maidens vont aussi loin dans un tournoi. Le Ghana en est fier et nous voulons qu'il continue de l'être. C'est notre grande motivation. C'est pourquoi nous voulons gagner le prochain match", insiste Alberta Ahialey. La fierté de tout un pays mérite bien de terminer Azerbaïdjan 2012 par une victoire.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2012

Azerbaïdjan 2012 - France 2:0 Ghana - 09.10.12

09 oct. 2012

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2012

Japan - Ghana

05 oct. 2012

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2012

RP Chine - Ghana, 30 Septembre, Bakou

30 sept. 2012