Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Uruguay 2018

13 novembre - 1 décembre

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2018

Gutiérrez sait tout faire sur sa ligne

© Getty Images
  • La gardienne est l'une des meilleures joueuses mexicaines en Uruguay
  • Après avoir éliminé le Ghana en quart, elle a parlé avec FIFA.com
  • Elle évoque la technique qu'elle utilise sur les penalties

"Jaidy, Jaidy, Jaidy !!!" Les murs du vestiaire tremblent. Jaidy Gutierrez vient d'arrêter deux penalties lors de la série de tirs au but contre le Ghana et ses coéquipières l'ovationnent : c'est en grande partie grâce à leur gardienne que les Mexicaines vont disputer la première demi-finale de Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA de leur histoire.

"C'est un honneur d'avoir arrêté ces tirs au but et d'entrer dans l'histoire avec mon équipe nationale. Je ne sais pas quoi dire d'autre", confie-t-elle timidement à FIFA.com dans les couloirs du stade Charrúa, sans chaussures et sans avoir encore quitté son maillot de gardienne. Jaidy a du mal à redescendre sur terre. Quand on lui demande quelle est sa technique pour arrêter les penalties, elle répond : "Un peu de chance, et un ou deux secrets".

"Je regarde deux choses : la position du corps, comment elles se tiennent, et leur regard. Les yeux déterminent tout. Une fois que le ballon a été frappé, je ne le quitte plus des yeux", poursuit la gardienne qui, pendant la phase de groupes, n'a encaissé qu'un seul but et a réussi à ne pas être prise à défaut pendant 220 minutes d'affilée.

"Pour moi, Jaidy est la garante de la solidité de mon équipe, celle qui organise et qui relance", explique la sélectionneuse Monica Vergara. "Avant la série de tirs au but, je lui ai dit que nous n'avions pas meilleure qu'elle pour arrêter les penalties. J'ai ajouté que je lui faisais confiance."

L'élimination du Ghana, l'un des principaux candidats au titre, vainqueur de ses trois matches de groupe et qui possède dans ses rangs la meilleure buteuse du tournoi à ce jour, confirme que les espoirs du Mexique à son arrivée en Uruguay sont réels. Gutierrez le reconnaît volontiers : "Nous avons toujours cru en nous-mêmes, en Monica et dans le travail qu'elle fait avec nous depuis trois ans. Cette Coupe du Monde peut être la nôtre."

© Getty Images

Jaidy, à propos de son poste

  • Pourquoi gardienne ? "Jusqu'à 11 ans, j'étais polyvalente. Je jouais là où on me mettait, le plus souvent comme milieu défensive ou arrière. Je jouais avec les garçons et un jour, il manquait un gardien. Comme je n'ai peur de rien, je suis allée dans les buts."
  • Une qualité ? "Le jeu au pied et le sang-froid."
  • Qui elle admire? "Chez les femmes, Cecilia Santiago ; chez les hommes, Marc-André Ter Stegen, Claudio Bravo et Agustín Marchesín."

Ce qu'il faut savoir sur elle

  • "Je suis la fille de Miguel Alejandro 'Jalisco' Gutiérrez, ancien footballeur professionnel qui jouait défenseur central."
  • "Jana, ma sœur cadette, est défenseuse et fait partie de la présélection pour cette Coupe du Monde, mais elle n'a pas été retenue."
  • "Je suis gardienne au Club América”

Un hobby

  • "Je collectionne les peluches, je dois en avoir 70. Ma mère me dit que si j'en rapporte encore une, ce sera moi ou les peluches, mais j'ai déjà acheté celle de la mascotte du Mondial."

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2018

Mexique et Canada jouent les gros bras

25 nov. 2018

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2018

El Tri file en demie (2-2, 2-4 tab)

25 nov. 2018

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2018

Perez prépare autant sa tête que ses pieds

13 nov. 2018

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2018

Ghana 2-2, 2-4 t.a.b. Mexique (Uruguay 2018)

25 nov. 2018