Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Azerbaïdjan 2012

13 novembre - 1 décembre

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2012

Kim So-Hyang, remplaçante de luxe

© Getty Images

Deuxième meilleure buteuse de la RDP Corée avec trois réalisations en quatre matches disputés, Kim So Hyang n'a pourtant jamais fait partie du onze de départ de l'entraîneur Hwang Yong-Bong avant la demi-finale contre l'Allemagne. Jusqu'à la rencontre face à la Mannschaft, la numéro 20 n'avait passé que 56 minutes sur le terrain à Azerbaïdjan 2012, entrant systématiquement en deuxième période. Ironiquement, lors de la seule partie où elle a été titularisée, elle a marqué deux buts et qualifié son pays pour une finale qui sera une répétition du match de groupe contre la France.

Pour So-Hyang cependant, la finale de ce samedi 13 octobre au stade Tofig Bahramov sera inédite. Contre la France, et pour la seule fois dans la compétition, l'attaquante de Sobaesku, équipe de la ville de Kaesong, n'est pas entrée en cours de partie. Après avoir assisté du banc au match contre les Bleuettes et être entrée comme remplaçante lors des deux matches suivants, la joueuse vibre encore de sa première apparition comme titulaire et rêve d'être sur le terrain pour la finale.

"J'ai été très heureuse quand j'ai appris que j'allais être titulaire contre l'Allemagne. Je ne sais pas pourquoi l'entraîneur ne m'a pas appelée pour ce match contre la France, mais j'étais très triste de ne pas être sur le terrain. Ça a été un match difficile, car c'était seulement notre deuxième sortie dans cette compétition. Nous n'avions pas joué beaucoup de matches contre d'autres pays et nous avions moins d'expérience. Nous sommes montées en puissance match après match et je suis certaine qu'en finale contre la France, nous serons meilleures. Nous allons tout faire pour cela en tout cas", explique l'attaquante à FIFA.com. "La France et les États-Unis ont été nos deux adversaires les plus difficiles, mais maintenant nous sommes prêtes."

So-Hyang avait fait bonne impression lors de l'entrée en matière de la RDP Corée en Azerbaïdjan, marquant le huitième but de son équipe contre la Gambie (victoire 11:0 des Nord-Coréennes) à la 68ème minute, soit 13 minutes après être entrée en jeu. Mais cela n'a pas suffi à lui permettre d'obtenir une place de titulaire et elle n'a pas été utilisée lors du deuxième match de groupe, contre les Bleuettes. Sa deuxième apparition a eu lieu contre les États-Unis, avec une entrée en jeu à deux minutes de la fin du temps réglementaire, alors que le score était de 1:1. À cette occasion, elle n'a pas eu le temps de rendre service.

Deux buts pour une finale
Dans le quart de finale remporté 2:1 par les Asiatiques sur le Canada, elle a eu 26 minutes pour montrer qu'elle méritait une place dans le onze de départ de Hwang Yong-Bong. Elle a réussi, prenant la place de Ri Kyong-Hyang au coup d'envoi pour la confrontation avec l'Allemagne. L'attaquante a parfaitement saisi l'opportunité, palliant le manque d'efficacité de la buteuse attitrée Ri Un Sim en marquant à deux reprises. Il n'en fallait pas plus pour propulser la RDP Corée en finale.

"Les Allemandes l'ont très bien marquée et elle n'a pas pu se créer d'occasions franches. Mais nous avons une équipe très constante et ce résultat vient récompenser un bon travail collectif. Nous ne dépendons pas d'une seule joueuse, mais du collectif", analyse So-Hyang.

La numéro 20 a répété contre l'Allemagne la prouesse de la Française Kadidiatou Diani, auteure d'un doublé lors de la première demi-finale de la journée contre le Ghana. Les deux joueuses deviennent les deux seules à avoir marqué deux fois dans une demi-finale de la compétition. Quant au sélectionneur Hwang, il attribue ce changement pour le match contre l'Allemagne à la confiance qu'il a dans l'homogénéité de son groupe. "J'ai beaucoup de joueuses talentueuses et qui sont sensiblement au même niveau. Par conséquent, j'essaie de modifier l'équipe en fonction de l'adversaire. C'est d'après ce critère que je l'ai titularisée contre l'Allemagne et pas dans les matches précédents", explique le technicien.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2012

L’Allemagne passe à côté, pas la Corée (2:1)

09 oct. 2012

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2012

Demi-finale d'Azerbaïdjan 2012 - RDP Corée 2:1 All...

09 oct. 2012

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2012

Après le nul, la France veut la lune

11 oct. 2012

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2012

Tout sourit à Ri

08 oct. 2012

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2012

Les Bleuettes ont chassé le blues

12 oct. 2012