Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Uruguay 2018

13 novembre - 1 décembre

Uruguay 2018

L'Espagne quatre fois trop forte (0-4)

  • Démonstration de force de l'Espagne lors de son entrée en lice
  • Impuissance coréenne devant le réalisme et la possession espagnols
  • Les statistiques du match

Les revenantes coréennes, après une absence de huit ans, se frottent aux ambitieuses Espagnoles à Montevideo ce mercredi 14 novembre avec la possibilité de prendre une option sur l'une des deux premières places du Groupe D.

Les championnes d'Europe en avaient pleinement conscience à voir leur entrée en matière soignée et le numéro inspiré de la capitaine Eva Navarro pour ouvrir la marque. Le jeu d'échecs reprenait de plus belle : les Européennes avec la possession du ballon, les Asiatiques avec l'arme du contre.

Si le tableau d'affichage ne s'animait plus, la défense espagnole tremblait par deux fois en fin de première mi-temps, les Coréennes profitant du moindre espace offert. C'est pourtant l'arrière-garde des championnes du monde 2010 qui vacillait par trois fois dans le deuxième acte : Claudia Pina profitait d'abord d'une erreur de communication entre Ko Minjung et sa gardienne Kang Jiyeon. Paola Hernandez et Pina poursuivaient ensuite le festival avec deux nouvelles réalisations qui reflétaient la supériorité à tous les étages de la Rojita.

La possession du ballon et l'opportunisme espagnols ont eu le dernier mot. La victoire européenne devrait en appeler d’autres, tant les vice-championnes du monde semblent conquérantes. La République de Corée devra, elle, affronter un autre gros morceau, le Canada, ce 17 novembre à Montevideo pour entretenir l'espoir d'un quart de finale.

Joueuse du match : Claudia Pina (ESP)

Explorer le sujet

Articles recommandés

Uruguay 2018 - Espagne

Navarro, un rêve sur la voie dorée

24 oct. 2018

Uruguay 2018

Passion et déception en ouverture

14 nov. 2018

Uruguay 2018

Les USA imposent leur loi (3-0)

14 nov. 2018