Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Uruguay 2018

13 novembre - 1 décembre

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2018

L’Espagne sur la première marche d’un podium inédit

  • La Rojita a offert à l’Espagne son premier titre féminin
  • Le Mexique et la Nouvelle-Zélande ont également marqué l’histoire
  • Claudia Pina, meilleure joueuse d’un tournoi avare en buts

L’Espagne est devenue la cinquième nation à remporter la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA. Sacrée à l’occasion d’Uruguay 2018, la Rojita a pris sa revanche, après une finale perdue au Costa Rica en 2014.

Les Espagnoles se sont hissées sur la première marche d’un podium inédit, complété à la surprise générale par le Mexique et la Nouvelle-Zélande.

Ce trio de tête illustre parfaitement l’équilibre entre les différentes sélections au cours de cette sixième édition. Le faible nombre de buts inscrits et l’absence inédite d’un représentant asiatique dans le dernier carré renforcent ce constat.

Le podium

L’Espagne n’a concédé aucune défaite dans cette compétition. En effet, la Rojita compte quatre victoires et deux nuls pour un bilan de 14 buts inscrits et 3 encaissés. Sur la route du sacre, elle a notamment éliminé la RDP Corée, tenante du titre et seule sélection à avoir soulevé le trophée mondial à deux reprises.

La formation ibérique a pu compter sur l’expérience de Claudia Pina, Catalina Coll et Eva Navarro, finalistes de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, France 2018, ainsi que sur le talent d’Irene López et Salma Paralluelo pour justifier sa réputation et confirmer son statut de favorite. La présence de nombreuses Espagnoles parmi les lauréates des prix individuels du tournoi n’est donc pas une surprise.

Le Mexique a fait preuve d’une efficacité redoutable puisqu’il n’a eu besoin que de six buts pour devenir le deuxième représentant de la CONCACAF à atteindre la finale, après les États-Unis lors de l’édition inaugurale, en 2008. Épaulée par des joueuses de grande qualité, comme la gardienne Jaidy Gutiérrez ou encore la milieu de terrain Silvana Flores, Nicole Pérez a été éblouissante en Uruguay.

Équipe très soudée, la Nouvelle-Zélande a vaincu le Canada pour s’adjuger le bronze, sa meilleure performance dans une compétition FIFA, toutes catégories confondues. Cette incroyable prestation laisse entrevoir un bel avenir pour les jeunes Kiwis.

© Getty Images

Le saviez-vous ?

  • Pour la première fois, le nombre de buts marqués n’a pas dépassé la centaine. Avec 86 réalisations en 32 rencontres, soit une moyenne de 2,68 buts par match, l’édition 2018 aura été la plus avare en buts.

  • Le Japon est devenu la première sélection à dépasser les 100 buts dans l’histoire de cette compétition.

  • Avec neuf réalisations (deux en 2016 et sept en 2018), Pina est désormais la deuxième meilleure artificière de ce tournoi, derrière la Vénézuélienne Deyna Castellanos (11).

  • Aucun des six pays hôtes n’a réussi à sortir de la phase de groupes jusqu’à présent. Toutefois, l’Uruguay a inscrit plus de points (1) et de buts (2) que les pays organisateurs des trois éditions précédentes (l’Azerbaïdjan en 2012, le Costa Rica en 2014 et la Jordanie en 2016).

  • 15 secondes ont suffi à la Néo-Zélandaise Grace Wisnewski pour ouvrir la marque lors du match pour la troisième place et ainsi signer le but le plus rapide de l’histoire de la compétition.

  • La Finlande, seule équipe à avoir fait ses premiers pas dans cette épreuve lors d’Uruguay 2018, a inscrit son premier point, mais n’est pas parvenue à passer la phase de groupes.

© Getty Images

Au-delà du tournoi…

- Ateliers d’éthique de la FIFA- Stage régional d’entraîneurs pour le football féminin

Classement final

1. Espagne
2. Mexique
3. Nouvelle-Zélande
4. Canada

Classement final complet ICI

© Getty Images

Meilleures buteuses

Soulier d’Or adidas : Abdulai Mukarama (GHA) – 7 buts, 2 passes décisives
Soulier d’Argent adidas : Claudia Pina (ESP) – 7 buts, 1 passe décisive
Soulier de Bronze adidas : Irene López (ESP) – 3 buts, 2 passes décisives

Classement complet ICI

Prix

Ballon d’Or adidas : Claudia Pina (ESP)
Ballon d’Argent adidas : Nicole Pérez (MEX)
Ballon de Bronze adidas : Abdulai Mukarama (GHA)
Gant d’Or adidas : Catalina Coll (ESP)
Prix du Fair-play : Japon

Tous les prix ICI

Sites et stades

Estadio Charrúa (Montevideo)
Estadio Domingo Burgueño Miguel (Maldonado)
Estadio Alberto Suppici (Colonia del Sacramento)

Tous les stades et les sites ICI

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2018

Espagne 2-1 Mexique (Uruguay 2018)

02 déc. 2018

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2018

Nouvelle-Zélande 2-1 Canada (Uruguay 2018)

01 déc. 2018

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2018

Le film d'Uruguay 2018 (12 mins)

02 déc. 2018

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2018

L'Espagne, plus qu'une revanche, une rédemption

02 déc. 2018

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2018

Pina et la Rojita dominent les débats

02 déc. 2018

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2018

Pérez, des yeux humides mais tournés vers l’avenir

02 déc. 2018

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2018

Démonstration de force et première fois

01 déc. 2018