Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Azerbaïdjan 2012

13 novembre - 1 décembre

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2012

Mbock Bathy, reine en Azerbaïdjan

© Getty Images

Après 22 jours de compétition et le couronnement de la France comme vainqueur de la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Azerbaïdjan 2012, l'heure est venue de décerner les récompenses individuelles aux joueuses qui ont brillé pendant le tournoi.

Ballon d'Or adidas : Griedge Mbock Bathy (FRA) Ballon d'Argent adidas : Ri Hyang Sim (PRK) Ballon de Bronze adidas : Yui Hasegawa (JPN)

Pour la première fois dans l'histoire de la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, une défenseuse est couronnée meilleure joueuse du tournoi. Griedge Mbock Bathy a été sans aucun doute l'un des rouages essentiels du triomphe de la France. Tout au long des six matches qu'elle a disputés, elle a démontré toutes les qualités que l'on est en droit d'attendre d'une arrière : solidité, qualité dans la passe comme dans la frappe, assurance dans les un-contre-un et bonne technique balle au pied. Toutes ces qualités ont été particulièrement en évidence en finale, où Bathy a toujours été à la rescousse de son équipe dans les moments les plus difficiles. Elle a été l'assurance-vie des Bleuettes.

Après avoir reçu le prix, Mbock Bathy était rayonnante et reconnaissante. "Je ne sais pas si je l'ai mérité, mais j'ai beaucoup lutté pour en arriver là. Je me suis blessée avant le début du tournoi, j'ai eu du mal à revenir à mon meilleur niveau. Je suis très heureuse d'avoir gagné ce prix et encore plus parce que je suis la première défenseuse à l'obtenir."

Ri Hyang Sim a démontré une grande régularité pendant toute la compétition. Elle a été l'un meilleurs atouts de la RDP Corée, non seulement grâce aux buts qu'elle a marqués, mais également par sa capacité à générer des opportunités pour ses partenaires. Elle représente à la perfection la milieu de terrain dont le football moderne raffole. Elle est capable de créer du jeu et de tirer le meilleur de ses coéquipières. À Azerbaïdjan 2012, elle a donné trois passes décisives en six matches. Ses frappes et ses centres millimétrés ont été un régal également.

Les Petites Nadeshiko ont elles aussi obtenu une forme de reconnaissance grâce au Ballon de Bronze adidas décroché par la jeune Yui Hasegawa, dont les qualités reflètent à la perfection le jeu du Japon. La milieu de 15 ans a impressionné par sa technique et sa vision du jeu, sans oublier son réalisme devant le but adverse. Elle a par ailleurs inscrit l'un des plus beaux buts de la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, dans le match contre le Mexique.

Soulier d'Or adidas : Ri Un Sim (PRK) Soulier d'Argent adidas : Chinwendu Ihezuo (NGA)

Ri Un Sim a été la buteuse la plus prolifique du tournoi et la principale architecte de la présence en finale de la RDP Corée, qui est passée à deux doigts de rééditer sa performance de 2008, où elle avait remporté le tournoi. L'attaquante nord-coréenne a marqué huit fois en Azerbaïdjan, égalant le record de l'épreuve établi par la Sud-Coréenne Yeo Ming Ji à Trinité-et-Tobago en 2010. Ses buts ont été particulièrement décisifs dans la phase de groupes, contre la France et les États-Unis, ainsi qu'en quart de finale contre le Canada. La numéro 10 de la RDP Corée a été le fléau des défenses adverses et a marqué dans tous les matches de son pays en Azerbaïdjan, sauf en demi-finale contre l'Allemagne.

Les six buts de Chinwendu Ihezuo et les quatre de Halimatu Ayinde ont largement contribué à faire du Nigeria la troisième équipe la plus prolifique du tournoi. Si Ihezuo a impressionné contre l'Azerbaïdjan en marquant cinq buts, les réalisations de sa coéquipière ont été tout aussi importantes. Les deux joueuses ont marqué le tournoi par leur puissance, leur vitesse et leur sens du but.

Gant d'Or adidas : Romane Bruneau
Bon positionnement, réflexes, rapidité et beaucoup de caractère, comme elle l'a montré lors de la série des tirs au but en finale : tels sont les atouts qui ont permis à la gardienne française de remporter le Gant d'Or adidas. Bruneau a arrêté deux penalties lors de la séance et converti la cinquième tentative de son équipe, démontrant ainsi un courage que l'on a vu à l'œuvre lors de chacune de ses apparitions à Azerbaïdjan 2012. Dans la phase de groupes déjà, ses prestations contre la RDP Corée et les États-Unis avaient été décisives.

"Elle le mérite plus que quiconque", a commenté Mbock Bathy, malgré l'humilité démontrée par Bruneau. "Quand ils m'ont dit que j'avais gagné le Gant d'Or, j'ai cru que c'était une blague. Je n'y crois pas. C'est magique. Jamais je n'aurais pensé recevoir un prix comme ça dans ma vie. Je n'ai pas de mots pour décrire ce que je ressens."

Prix du Fair-Play de la FIFA :Malgré son élimination en quart de finale, le Japon reçoit le Prix du Fair-Play en reconnaissance de son attitude exemplaire pendant tout le tournoi, à chaque moment, dans la victoire comme dans la défaite.

La FIFA a décerné ses récompenses sur la base des évaluations des membres du Groupe d'étude technique de la FIFA, qui a travaillé sur le comportement des sélections sur le terrain et en dehors. L'objectif est de promouvoir l'esprit sportif, aussi bien entre les joueuses et l'encadrement technique que parmi les spectateurs des tournois de la FIFA.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2012

Finale intense, victoire de la France

13 oct. 2012

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2012

Azerbaïdjan 2012 : Les lauréates des prix individu...

13 oct. 2012

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2012

Cérémonie de clôture de Azerbaïdjan 2012.

13 oct. 2012

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2012

Finale, Azerbaïdjan 2012 : France - RDP Corée

13 oct. 2012

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2012

Match pour la troisième place, Azerbaïdjan 2012 : ...

13 oct. 2012