Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Uruguay 2018

13 novembre - 1 décembre

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2018

López, la loi du milieu

© Getty Images
  • FIFA.com a rencontré Irene López, chef d'orchestre de la Rojita
  • La milieu de terrain a été décisive en demi-finale face à la Nouvelle-Zélande
  • López : "On ne peut éviter de s'imaginer en champion du monde"

"C'était un but superbe, c'est vrai !", s'exclame Irene López sans fausse modestie, à propos de sa frappe spectaculaire dans la lucarne. Et un but crucial, qui plus est, puisqu'il a scellé la victoire de l'Espagne sur la Nouvelle-Zélande et a propulsé la Rojita en finale de la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Uruguay 2018.

"Atteindre une finale, c'est comme…c'est comme si une grande partie du travail avait été accomplie, mais qu'il restait une dernière petite étape à franchir. Je crois que nous avons des chances d'y parvenir", confie-t-elle à FIFA.com.

Irene a du métier, tout comme ses coéquipières. Elles l'ont amplement démontré lors des cinq matches précédents et elles en auront besoin dans la finale face au Mexique. "C'est ce qui définit notre jeu", affirme la milieu de terrain. "Notre tactique n'a rien de mystérieux : c'est de passer, passer et encore passer jusqu'à trouver des espaces. Et de savoir gérer les efforts, bien sûr. Quand on y arrive, on a de bons résultats."

López en Uruguay

• Matches disputés : 5 (90,24 minutes par rencontre)• Buts : 3 (23 % des buts de l'équipe)• Passes décisives : 2 (33,33 % des passes décisives de l'équipe)

Les bons résultats doivent beaucoup à López, non seulement parce qu'elle est impliquée dans 5 des 13 buts de la Rojita, mais aussi parce qu'elle est l'un des métronomes de l'entrejeu espagnol. Peut-être est-ce grâce à tous les postes qu'elle a occupés. "Au début j'étais latérale, puis on m'a repositionné sur l'aile. Ensuite, je suis passée demi-centre, milieu offensif, de nouveau demi-centre…Tous les postes me conviennent", résume-t-elle en souriant.

Elle aime tout autant le rôle de passeuse et de buteuse. "Tout ce qui se conclut par un but et nous rapproche de notre objectif." Un objectif dont elle rêve. "On ne peut éviter de s'imaginer en champion du monde. Tous ceux qui ont disputé une Coupe du Monde en ont rêvé."

© Getty Images

6 choses à savoir sur la 6

. En dehors du football : "J'aime écouter de la musique et passer du temps avec mes amis, mais aussi faire du vélo ou flemmarder chez moi.". Le numéro : "D'habitude, j'utilise le 10, mais ici, il est déjà pris par Pina, l'ancienne (rires)
. Le 6 est mon deuxième numéro préféré. C'était celui d'Iniesta en sélection et de Xavi à Barcelone."_
. Sa première convocation : "Inoubliable : c'était un 10 janvier, j'avais 15 ans et c'est une amie qui me l'a annoncé. Ma réaction : 'C'est sérieux ?'".
. Dans l'équipe, elle est…:_ "Celle qui dort le plus et la musicienne."
. Pendant les stages : "Nous jouons à FIFA sur la PlayStation. Nous avons quatre manettes et nous jouons en double. Eva Navarro et moi, on fait une bonne équipe. On est les meilleures !"_
. Le football_ : "Sans football, je ne sais pas ce que je serais. Aujourd'hui, je me sens complète."**

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2018

Les Kiwis sans amertume

29 nov. 2018

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2018

Les plus beaux atours des prétendantes 

29 nov. 2018

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2018

L’Espagne s'offre une revanche, le Mexique une première

29 nov. 2018

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2018

La Rojita dicte encore sa loi (0-2)

28 nov. 2018