Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Jordanie 2016

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Jordanie 2016

13 novembre - 1 décembre

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2016

Takounda, une vie de miracles… moins une seconde

Players of Cameroon walk through the players tunnel
© Getty Images

"Il n’y a que deux façons de vivre sa vie : l’une en faisant comme si rien n’était un miracle, l’autre en faisant comme si tout était un miracle". La formule est d’un certain Albert Einstein, dont les propos peuvent généralement être pris au sérieux… La Camerounaise Alexandra Takounda a manifestement choisi la seconde voie.

Il faut dire que les événements exceptionnels et inattendus se sont succédé dans la vie de la jeune attaquante. Le premier s’est produit en 2012, lorsque David Abbo Hassana, alors entraîneur de la Jeunesse Sportive de Mfandena, un quartier de Yaoundé, surprend une scène hors du commun. "Elle jonglait avec le ballon devant l’entrée principale du stade Omnisports et elle tirait avec une facilité déconcertante. Elle avait une technique innée qui frappait tout de suite", raconte-t-il au site d’information camerounais 237online.com. Quelle était la probabilité qu’un entraîneur de football passe par là à cet instant et découvre ses talents ? Premier miracle…

Alexandra intègre l’équipe de Hassana, avant de le suivre lorsque celui-ci fonde l’Eclair de Sa’a. En deuxième division, elle inscrit 17 buts depuis son poste de milieu de terrain pour terminer deuxième meilleure buteuse de la saison. Une sacrée prouesse, mais pas un miracle. Celui-ci intervient quand Minkréo Birwe, sélectionneur des U-17 qui parcourt le pays à la recherche d’éléments pour constituer sa sélection, pointe son nez à un match de l’Eclair. "Il était venu pour superviser une autre joueuse, mais à sa grande surprise, il m’a vue, et ce qu’il a vu lui a plu", raconte Alexandra à FIFA.com. "Il m’a appelée dans son équipe pour faire un essai. Je me suis donnée à fond, j’ai travaillé, et j’ai réussi à être gardée."

Rien d’impossible
Il ne le sait pas encore mais l’entraîneur vient par la même occasion de s’ouvrir les portes de la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Jordanie 2016. Car lors des quatre matches de qualification, sa nouvelle recrue marque quatre fois, dont une en Éthiopie en toute fin de match, ce qui permet aux *Bébé Lionnes, *alors éliminées, d’aller aux tirs au but, où elles décrocheront finalement leur qualification. Et ça, ça ne ressemble pas un miracle ? Surtout quand on sait que le Cameroun ne s’était jamais qualifié pour l’épreuve mondiale. "C’est un moment d’histoire. C’est la première fois que le Cameroun se qualifie dans cette catégorie. Et j’ai la chance de faire partie de ces joueuses-là, qui ont réalisé quelque chose de grand", clame fièrement Takounda, qui a fêté ses 16 ans en juillet dernier.

Juillet justement, c’est là qu’un autre miracle prend sa source. Retenue dans le groupe camerounais qui prépare le tournoi mondial, Alexandra accepte de le quitter provisoirement pour donner un coup de main à son club, où son talent est devenu indispensable. Malheureusement, la seule chose que son envie de rendre service lui rapporte, c’est une sérieuse blessure. Les médecins sont formels, il y a une fracture et il lui sera impossible d’être remise à temps pour la compétition en Jordanie.

"Impossible ?" Un mot qui ne fait pas partie du vocabulaire de Takounda - ni de ce cher Einstein d’ailleurs, pour qui "il n’y a pas d’échec, il n’y a que des abandons". "Elle a pleuré, pleuré, pleuré… Elle n’arrêtait pas d’appeler l’entraîneur et le staff pour leur dire qu’il fallait la prendre, et qu’elle serait prête", nous raconte Josiane Matia, membre de l’encadrement camerounais en Jordanie. "Je me suis fracturée le pied en juillet, mais je savais que j’y arriverai", enchaîne l’intéressée. "Je me disais que la Coupe du Monde est en septembre, et que j’allais réussir. Avec l’aide de Dieu et ma volonté, ça a été possible."

Tout ça pour ça…
Takounda est donc dans le groupe camerounais qui débarque au Moyen-Orient, mais son état physique ne lui permet pas de prétendre à une place de titulaire contre le Canada en ouverture. Elle assiste donc du banc à la courte défaite 2:3, et s’y rassoit à l’heure d’affronter le Venezuela. Menées 1:0 et au bord de l’élimination, les Camerounaises ont plus que jamais besoin… d’un miracle. Vous devinez la suite ?

Takounda entre en fin de match et dans les arrêts de jeu, elle est à nouveau touchée par la grâce en égalisant d’une sublime talonnade. Un but aussi beau qu’important, et un nouveau miracle dans sa collection, qui offre alors un point au Cameroun et des chances de survie dans le  Groupe B. "J’étais sur le banc, je ne savais pas si j’allais jouer. Avant d’entrer, je me suis dit que même si on ne me donne que cinq minutes, je dois marquer une différence. Et ce but est arrivé", commente-t-elle.

Fin de l’histoire ? Un conte de fées comme on les aime ? Malheureusement, toutes les histoires ne se terminent pas en happy end. Aussi impossible que cela puisse paraître, sur l’engagement, la Vénézuélienne Deyna Castellanos tente l’impossible et le réussit : un lob depuis le rond central, qui offre la victoire à la Vinotinto et brise les rêves et le moral camerounais. " Pendant une seconde, on se dit que c’est le plus beau moment de sa vie, et la minute d’après, c’est le pire", se lamente Takounda dans les couloirs du Stade International d’Amman, les yeux humides. " Je suis perdue... Je me pose la question : est-ce que j’aurais dû marquer ce but ? Il ne sert à rien et peut-être que ça aurait été moins dur de perdre 1:0, que dans ces conditions. Tous ces sacrifices n’ont servi à rien. Toute ma vie est un miracle, sauf cette dernière seconde."

Difficile de faire mieux qu’un miracle. La seule chose qui peut éventuellement le surpasser - et Einstein est bien placé pour le savoir -, c’est le génie. Et ce jour-là à Amman, celui-ci était vénézuélien, juste pour une seconde…

Explorer le sujet

Articles recommandés

Venezuela - Cameroun : meilleurs moments en vidéo

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2016

Venezuela - Cameroun : meilleurs moments en vidéo

03 oct. 2016

Venezuela - Cameroun en images

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2016

Venezuela - Cameroun en images

03 oct. 2016

Deyna Castellanos of Venezuela celebrates after scoring her team's second goal

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2016

Castellanos, une jambe en or et un mental de fer

03 oct. 2016

Deyna Castellanos of Venezuela celebrates with team mates after scoring her team's second goal during the FIFA U-17 Women's World Cup Group B match between Venezuela and Cameroon at Amman International Stadium on October 3

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2016

Castellanos dompte les Bébés Lionnes (2:1)

03 oct. 2016

Maria Cazorla of Venezuela runs during the FIFA U-17 Women's World Cup

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2016

Cazorla, le talent de rue du Venezuela

02 oct. 2016