Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Azerbaïdjan 2012

13 novembre - 1 décembre

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2012

Tout sourit à Ri

© Getty Images

Apparemment, l’attaquante de la RDP Corée Ri Un Sim est une joueuse comme les autres. Comme la plupart des footballeuses présentes en Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2012, elle a appris le football à l’école, elle apprécie beaucoup Lionel Messi, et elle rêve de gagner un jour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA…  Mais Ri Un Sim a peut-être quelque chose de plus. C’est un véritable génie du ballon rond.

Depuis le début de la compétition, et son match inaugural contre la Gambie (11:0), la Nord-Coréenne n’arrête pas de marquer. Il n’y a pas une rencontre où elle n’a pas trouvé le chemin des filets. Elle a encore signé un doublé en quart de finale, le 4 octobre, contre le Canada (2:1) et compte déjà sept buts en quatre matches alors qu’il en reste deux à disputer. Ri Un Sim n’est plus qu’à un but du record détenu par la Sud-Coréenne Yeo Min Ji (7 buts), établi à Trinité-et-Tobago 2010. 

La buteuse asiatique ne fait pas de mystère sur ses attentions. "Je vise avant tout le titre de championne du monde. Nous nous en rapprochons, la qualification acquise contre le Canada nous comble de joie, mais ce n’est pas une fin en soi. On va tout faire pour aller au bout, et ça passe d’abord par une victoire contre l’Allemagne", explique l’intéressée au micro de FIFA.com. "Mais j’avoue garder également un œil sur le Soulier d’Or adidas, et j'espère ajouter de nouveaux buts pour y parvenir".

C’est en réalité une véritable obsession. Auteure de neuf des 14 buts de la RDP Corée dans les qualifications asiatiques, dont sept contre la Thaïlande, la pensionnaire du club d’April 25 ne connaît pas de baisse de régime. Du gauche, de la tête, du droit : tout y passe. Il faut dire qu’elle est particulièrement bien épaulée sur le front de l’attaque par une jeune fille qui porte le même nom, qui a le même âge (16 ans) et qui joue dans le même club : Ri Kyong Hyang.

"C’est la coéquipière dont je suis le plus proche", confie-t-elle. Dans les statistiques également. Ri Kyong Hyang a inscrit trois buts, et distribué deux passes décisives. Mais une autre jeune fille qui, ironie du sort, a le même patronyme, est également citée par la numéro 10 : Ri Hyang Si, deuxième au classement général des passeuses décisives (3). "Mais je m’entends très bien avec toutes mes partenaires", précise-t-elle malicieusement…

Les compliments d'une légendeOn comprend mieux pourquoi Hwang Yong Bong, sélectionneur de la Corée du Nord loue "à la fois l’esprit d’équipe, et l’intelligence de jeu" de sa protégée. "Ce sont autant de facteurs qui font d’elle, selon moi, la meilleure joueuse du tournoi", précise le technicien conquis. "C’est quelqu’un en plus de très humaine, très honnête". Le sourire de la joueuse, sa gentillesse, et sa disponibilité parlent d’eux-mêmes.

Mais il n’y a pas que le technicien nord-coréen qui est conquis. La Chinoise Sun Wen, Joueuse du 20ème siècle de la FIFA, à égalité avec l'Américaine Michelle Akers, y va également de son compliment : "Je dois dire qu’elle est assez bonne à la fois techniquement et physiquement. Il semble de surcroît qu’elle ait la mentalité qui va de pair", analyse la légende du football asiatique. "Elle reste malgré tout très jeune, elle a encore tout le temps pour progresser".

Il reste en tout cas moins d’une semaine avant la fin de l’épreuve reine de la compétition. Gageons que Ri Un Sim va en effet utiliser ce temps pour un peu plus s’améliorer. Et encore plus marquer.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2012

Azerbaïdjan 2012 : RDP Corée - Canada - 04/10/2012

04 oct. 2012