Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Uruguay 2018

13 novembre - 1 décembre

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2018

Une décennie de talent adolescent

© Getty Images
  • La Coupe du Monde Féminine U-17 a vécu une première décennie passionnante
  • Bronze, Castellanos, Harder, Ji, Marozsan et Popp y ont brillé
  • David Beckham, J-Lo, Shakira et Xavi ont fait partie des heureux spectateurs

Une magicienne vêtue de jaune, quatre Canadiennes mises dans le vent et un but fantastique inscrit du bord de la surface. Marta n'avait que 16 ans. Elle était petite et maigre pour son âge, une fille frêle jouant contre des adultes devant plus de 37 000 personnes à Edmonton lors de la première édition de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, qui était alors une compétition U-19).

Les performances de la Brésilienne à Canada 2002, combinées à celles des Cynthia Uwak (15 ans), Brittany Timko (16 ans), Camille Abily, Cristiane, Candace Chapman, Anja Mittag, Heather O'Reilly et autres Alex Scott - toutes âgées de 17 ans - contre leurs aînées a convaincu la FIFA qu'il fallait sans attendre offrir une petite sœur à la compétition féminine juniors.

L'année suivante, une proposition officielle a été faite en vue de la création de la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA. La Nouvelle-Zélande, où des joueurs comme Adriano, Landon Donovan, Michael Essien et Pepe Reina s'étaient illustrés dans la version masculine du tournoi en 1999, a gagné le droit d'organiser la première édition de l'épreuve mondiale U-17 chez les filles en 2008.

Qui imaginait que la première décennie de l'épreuve allait donner à voir un tel feu d'artifice de talent ?

Les cinq premières éditions du tournoi ont produit une moyenne de 3,6 buts par match, et de presque 4 pour la mouture 2010 à Trinité-et-Tobago. Le Japon tourne dans la compétition à une moyenne impressionnante de 3,77 réalisations par rencontre. Le but de Kumi Yokoyama, qui a offert la victoire au Japon contre la RDP Corée en demi-finale de l'édition 2010, en fait partie. Ce but au terme d'un effort en solitaire, a été comparé à ceux du même genre inscrits par de Diego Maradona et Lionel Messi, et a été nominé pour le Prix Puskás de la FIFA cette année-là.

Des matches de légende

La Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA a été le théâtre de beaucoup d'autres buts d'anthologie, comme ceux de Lee Jungeun et de Lee Sodam pour la République de Corée dans la finale 2010, la volée de Gonzalez pour le Mexique en 2014, la frappe surpuissante de Tahicelis Marcano pour le Venezuela en 2014 également, ou encore le but inscrit sur le coup d'envoi par une autre Vénézuélienne, Deyna Castellanos, en 2016. Ce but s'est d'ailleurs classé troisième au Prix Puskás de la FIFA, derrière ceux d'Olivier Giroud et d'Oscarine Masuluke.

Les matches à couper le souffle ne sont pas rares dans cette Coupe du Monde Féminine U-17. On peut citer dans cette rubrique la victoire 6-5 de la République de Corée sur le Nigeria en quart de finale et le 3-3 avec le Japon en finale de l'édition 2010, ou encore Nouvelle-Zélande 3-4 Brésil en 2012, RDP Corée 4-3 Allemagne et Venezuela 4-4 Italie en 2014 et Angleterre 3-3 RDP Corée en 2016.

La compétition attire énormément de monde. David Beckham, J-Lo, Xavi et Shakira y ont assisté, et dix rencontres de Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA ont attiré plus de 25 000 spectateurs. Le record a été établi en 2014 à l'occasion d'un Costa Rica-Venezuela, regardé par 34 453 spectateurs.

Même si pour des joueuses de moins de 17 ans, la scolarité est fondamentale, cela n'empêche pas bon nombre de rescapées de la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA de s'être épanouies dans le football. C'est le cas entre autres de Lucy Bronze, Deyna Castellanos, Sara Dabritz, Pernille Harder, Dzsenifer Marozsan - qui ont toutes été nominées pour le prix The Best - Joueuse de la FIFA depuis 2016. C'est le cas également de deux vainqueurs de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™, Mana Iwabuchi et Morgan Brian, de la double meilleure joueuse allemande de l'année Alexandra Popp, et de Ji Soyun, qui est devenue meilleure buteuse de l'histoire du football féminin de République de Corée à tout juste 23 ans.

La liste des autres stars internationales passées par la Coupe du Monde U-17 comprend également Andressinha, Griedge Mbock Bathy, Pauline Bremer, Kadeisha Buchanan, Izzy Christiansen, Crystal Dunn, Jessie Fleming, Patricia Guijarro, Yui Hasegawa, Jordyn Huitema, Ashley Lawrence, Lina Magull, Sam Mewis, Jordan Nobbs, Desire Oparanozie, Rosie White et Kumi Yokoyama.

Quelles nouvelles étoiles va-t-on découvrir dans la sixième édition ?

Lire également

Uruguay 2018 : Vente de billets

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2018

Uruguay 2018 :  Le compte à rebours a commencé !

06 nov. 2018

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2016

Le Top Buts de Costa Rica 2014

25 août 2014

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2016

Azerbaïdjan 2012 : les 10 plus beaux buts

14 mars 2014

Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2018

Les 336 invitées sont connues

05 nov. 2018