Championnat du Monde U-17 de la FIFA, Equateur 1995

Championnat du Monde U-17 de la FIFA, Equateur 1995

3 août - 20 août

;

Le Ghana confirme sa domination

FIFA U-17 World Championship Ecuador 1995
© Others

Le vainqueurTrois fois finaliste, deux fois champion : ce palmarès en dit long sur le potentiel du Ghana dans la catégorie des -17 ans... Proposant un football physique et technique, l'équipe conduite par Samuel Arday a remporté ses six rencontres sans que quiconque ne puisse lui opposer la moindre résistance. Même face au grand Brésil, les Black Starlets ont nettement dominé les débats sans souci majeur. Tactiquement, les Africains ont oscillé entre le 4-4-2, le 5-3-2 et le 3-4-3 en fonction des besoins. Si Emmanuel Bentil, capitaine de l'équipe, a su briller plus fort que ses coéquipiers, c'est avant tout le sens du sacrifice et du collectif qui a permis à cette équipe d'arriver au firmament de la catégorie. Sur son parcours, le Ghana a dû se débarrasser du Japon, de l'Equateur, des Etats-Unis, du Portugal, d'Oman et, enfin, du Brésil.

Les surprisesCette édition a vu l'ajout de deux nouveautés sur le plan réglementaire : le but en or, qui n'a pas servi, et l'utilisation des temps morts. Cette règle a été appliquée au moins une fois par toutes les équipes, à l'exception du Ghana et de la Guinée.

Représentée par le Brésil et l'Argentine en demi-finales, l'Amérique du Sud fut le continent dominateur de cette compétition. Pourtant, le triomphe revint encore aux Africains du Ghana. Au rayon des surprises, on ne peut oublier la performance d'Oman, qui oublia son statut de débutant dans une phase finale d'une compétition de la FIFA pour décrocher une très méritoire quatrième place. Dirigée par le technicien anglais George Smith, l'équipe du Golfe surprit tout son monde avec un football joyeux et compta dans ses rangs le meilleur joueur du tournoi, Mohamed Kathiri. Son parcours ne vit que deux défaites, contre l'Argentine et le Ghana, finalement champion indiscutable de l'épreuve. La formation ne laissa entrevoir qu'un point faible, le niveau physique de ses joueurs. En effet, au cours de la première phase, elle perdit pas moins de sept éléments sur blessure.

Meilleur joueurPour la première fois dans l'histoire des compétitions de la FIFA, c'est un joueur asiatique qui a été désigné Ballon d'Or adidas, c'est-à-dire meilleur footballeur de l'épreuve. Il s'agit de Mohamed Kathiri, qui a développé avec l'équipe d'Oman un football de haut vol époustouflant tous les connaisseurs. Avec le numéro 5 sur le dos, Kathiri a signé cinq buts, dont deux du point de penalty¿ et deux sur corner direct ! Le joueur fit florès de par sa surprenante aisance technique, sa clairvoyance hors du commun et des gestes dignes des meilleurs footballeurs du monde. Desservi par la barre transversale, qui repoussa deux de ses frappes en demi-finale face au Ghana, il termina meilleur buteur de la compétition, mais « seulement » ex aequo.

Sous les feux de la rampe
Esteban Cambiasso (ARG), Pablo Aimar (ARG), César La Paglia (ARG), Julio César (BRA), Cléber (BRA), Emmanuel Bentil (GHA), Iddrisu Abu (GHA), Shinji Ono (JPN), Junichi Inamoto (JPN), Naohiro Takahara (JPN), Mohamed Kathiri (OMN), Nuno Gomez (POR).

Equateur 1995 en chiffres : *
*
Classement :**

  1. Ghana
  2. Brésil
  3. Argentine
  4. Oman

*Buts inscrits :
*
84 (2,63 par match)

*Meilleure attaque :
*
Brésil et Ghana, 13 buts

*Meilleurs buteurs :
*
1. Daniel Allsop (AUS), 5 buts
2. Mohamed Kathiri (OMN), 5 buts
3. Fernando Gatti (ARG), 4 buts

*Villes hôtes :
*
Quito, Cuenca, Riobamba, Ibarra, Porto Viejo et Guayaquil

*Affluence totale :
*
266 000 spectateurs

Affluence moyenne par match :
8 312 spectateurs

;

Second tour

;

COUPE DU MONDE U-17 - CHRONOLOGIE