Vainqueur du Tadjikistan aux tirs au but (1:1 a.p. ; 5-4 t.a.b.), le Pérou est qualifié pour les quarts de finale de Corée 2007. En arrêtant la première tentative centrasiatique, le gardien Éder Hermoza a été le grand bonhomme d'une épreuve de vérité clôturée par Irven Ávila.

En début de première période, les Péruviens semblent mieux s'adapter au terrain détrempé par les grosses pluies qui s'abattent sur Suwon. Les Sud-américains acculent leurs adversaires et prennent très vite l'avantage grâce à une superbe frappe de Reimond Manco à l'extérieur de la surface (1:0 ; 13'). Au quart d'heure de jeu pourtant, les Tadjiks sont déjà revenus à hauteur. Sur une frappe de Nuriddin Davronov, Hermoza ne peut contrôler le ballon, transformé en véritable savonnette.

Suite à cette égalisation, le match se transforme en un duel très équilibré dans l'entrejeu. Malgré quelques inscursions dans les couloirs de part et d'autre, les deux formations ne se montrent pas véritablement dangereuses. Il en sera ainsi pendant tout le premier acte et la majeure partie du second. Alors que la fin du temps réglementaire approche, les Incas se font tout de même plus pressants, Ávila allant jusqu'à faire trembler la transversale caucasienne sur une puissante frappe.

La prolongation est à l'image du reste du match, avec beaucoup d'engagement, mais finalement peu d'inspiration. A la toute dernière minute, les Tadjiks passent quand même tout près de l'emporter, mais le portier péruvien est sauvé par sa transversale. C'est ainsi qu'il faut recourir à la séance de tirs au but, qui voit El Gato Hermoza arrêter le premier tir, exécuté par Farkoud Vasiev. Le Pérou gardera son avance jusqu'à la fin de l'épreuve de vérité.