Victoire quasi impérative pour les deux équipes, ce qui signifie football offensif, voilà comment résumer le début de la rencontre entre l'Algérie et l'Uruguay, pour le compte du Groupe F, à Kaduna.

Les premiers à l'oeuvre sont les Charruas : Adrian Luna envoie un coup-franc sur la transversale algérienne, Christian Alba reprend de la tête, Abdennour Merzouki est à la parade (9'). Peu à peu, les Algériens s'enhardissent et la tête de Mohamed Omrami passe à un cheveu du poteau  gauche de la Celeste (18').

A Kaduna, on se rend coup pour coup. Diego Polenta y va lui-aussi de son coup de tête, sur un corner. A bout portant, il doit marquer mais le gardien de l'Académie FAF stoppe... de la tête ! Sebastian Gallegos et Ahmed Cheheima s'essaient aux tirs longue portée, sans succès.

Hammar tente, Gallegos marque
Au retour des vestiaires, la Celeste frappe tout de suite : sur un corner mal dégagé, Luna met la pression sur son défenseur Ibrahim Bekakchi et le pousse à l'erreur. Le ballon dans les buts et le coup rude pour les Maghrébins (1:0, 47'). L'entrée de Ziri Hammar fait du bien, mais son raid solitaire prend fin dans les gants de Salvador Ichazo (67').

Les Fennecs poussent, mais sur un contre, ils se font punir. Gallegos hérite du ballon à l'angle de la surface, repique et frappe en force sous la barre (2:0, 70'). En l'emportant, les Uruguayens se remettent en selle avant d'affronter l'Italie pour une place en huitième, tandis que les espoirs algériens sont bien minces avant d'affronter la République de Corée.