Les Coréens ont logiquement et solidement battu les Uruguayens en match d'ouverture du Groupe F. Sérieux de A à Z, les Asiatiques ont dominé une Celeste un peu légère en défense.

Sous les 29 degrés de Kaduna ce 26 octobre, les Coréens sont très vite en jambe. Leur collectif remarquablement huilé pose d'emblée des problèmes à la Celeste. D'ailleurs, la sanction ne tarde pas. Jong-Ho Lee se fend d'une superbe ouverture en profondeur pour Seung-Woo Nam qui, d'un non moins superbe extérieur du droit piqué, bat Salvador Ichazo (0:1, 13').

Les Charruas réagissent vite mais Gonzalo Barreto ne parvient pas à transformer un contre à trois contre un. Les Asiatiques ont la maîtrise du milieu de terrain et le défenseur central Jong-Kwon Lee organise le jeu à sa guise. Les garçons de Roland Marcerano se cassent systématiquement les dents sur l'arrière-garde asiatique. Et Jong-Ho Lee, sur un beau coup franc enroulé, est tout proche de doubler la mise, mais trouve le poteau (38').

Pas de syndrôme coréen
De retour des vestiaires, on pense que les jeunes Guerriers Taeguk vont céder à leur fameux syndrome : ne pas savoir gagner un match qu'ils maîtrisent. C'est que la Celeste pousse, inspirée par un très bon Sebastian Gallegos. Et elle égalise logiquement sur un penalty transformé par ce-même Gallegos (1:1, 60').

Mais les hommes de Kwang Jang Lee remettent de suite les pendules à l'heure. Sur un coup franc détourné, Heung Min, laissé seul, hérite du ballon dans la boite et finit le travail (1:2, 62') .

Les Sud-américains tentent bien de bousculer les Coréens mais jamais ils ne parviennent à vraiment les inquiéter. Sûrs d'eux, les Asiatiques continuent de se procurer les meilleures occasions. Un coup franc passe d'un rien à côté (79'), Jong-Ho Lee trouve la transversale à bout portant (86') et Seung Woo Nam se heurte à Ichazo (88'). Mais le troisième but finit par venir, sur une belle frappe enroulée de Jong-Ho Lee qui ne laisse aucune chance au portier uruguayen (1:3, 90').

Au deuxième match de ce Groupe F, les Coréens retrouveront l'Italie et l'Uruguay se verra opposé à l'Algérie, le 29 octobre.