Colombiens et Iraniens n'ont pu se départager ni marquer à Calabar pour leur deuxième match de Nigeria 2009. Avec quatre points, les deux équipes sont en tête du Groupe C.

Les Iraniens n'aiment pas l'idée du round d'observation: ils sont les premiers en action à Calabar pour leur deuxième match dans le Groupe C, face à la Colombie. Mais les Sud-américains laissent passer l'orage et quand ils se mettent en action, ils ne le font pas à moitié : le centre tir de Fabian Castillo oblige Iman Sadeghi à se détendre (7'), puis la tête de Carlos Robles est magistralement stoppée par le portier perse (19').

Un peu plus tard, Stiveen Mendoza s'essaie au cavalier seul. Le garçon passe quatre joueurs mais ne peut se mettre en position de tir (30'). Au moins, il aura diverti le public, qui lui octroie une bruyante standing ovation.

La pluie s'invite, le jeu s'arrête 
C'est alors qu'un élément s'invite à la fête : la pluie, bien grasse. Le terrain rendu glissant empêche de développer un jeu léché et les deux équipes en pâtissent. A la 55ème minute, l'arbitre arrête la partie de water-polo. Le match reprend quand la pluie est calmée, une heure plus tard. Là encore, les Iraniens sont les plus vite en jambe et la frappe visqueuse de Mehran Goldbarg est difficilement captée par Cristian Bonilla.

Pour les Sud-Américains, la pelouse grasse n'est pas le meilleur terrain d'expression du toque. Les Asiatiques ont semblé plus à l'aise, mais pas assez pour marquer. Avec ce nul, les deux équipes restent côte à côte en tête du Groupe C avec quatre points. Pour le dernier match, les Cafeteros feront face aux Gambiens à Calabar quand les Iraniens joueront les Néerlandais à Enugu, le tout le 31 octobre.