L'Allemagne et le Nigeria ont partagé les points pour leur entrée en lice dans le Groupe A de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Nigeria 2009. Sur la grasse pelouse du National Stadium d'Abuja, la Mannschaft a largement dominé les débats pendant près d'une heure avant de subir une fantastique remontée des Golden Eaglets.

Si le coup d'envoi a été décalé d'une demi-heure, les champions d'Europe n'ont eux pas eu de retard à l'allumage. Beaucoup mieux organisés, présents dans les duels et imaginatifs en attaque, ils prennent rapidement le contrôle du match. Très actif au milieu de terrain, Christopher Butchmann est dans tous les bons coups, son premier centre de la droite trouve Mario Goetze au second poteau, dont l'enchaînement contrôle de la poitrine-reprise finit sur le montant.

Les hôtes se contentent de frappes de loin ou de contre-attaques. Sur l'une d'elle après le quart d'heure de jeu, Stanley Okoro centre de la gauche pour White Agwuohca, mais la frappe du milieu nigérian est renvoyée par le dos de Marvin Plattenhart. Cette occasion ne refroidit pas les ardeurs allemandes. Au contraire, quelques minutes après, Bienvenue Basala lance Matthias Zimmermann sur le côté droit, dont le centre est repris en haute altitude par la tête de Lennart Thy (21', 0:1).

Dami Paul, le portier nigérian, sauvera encore les Golden Eaglets sur des têtes en force de Florian Trinks (32') et Thy (38'), mais sera impuissant sur une reprise à ras de terre de Shkodran Mustafi à la retombée d'un corner de Butchmann (39', 0:2). A la pause, les Nigérians et leurs nombreux supporters sont sonnés.

Sept minutes de folie
Ils le sont encore plus lorsque, dès la reprise, Mario Goetze se retrouve  à la réception d'un centre de Trinks et place sa tête hors de portée de Paul (46', 0:3). Les Nigérians ont la tête sous l'eau mais une faute dans sa surface de l'Allemand Robert Labus sur le remplaçant Omoh Ojabu va relancer le suspense.

En position de dernier défenseur, il écope d'un carton rouge et laisse Okoro réduire l'écart sur penalty (54', 1:3). Le public d'Abuja reprend espoir et explose de joie cinq minutes plus tard lorsque, sur un corner botté par Okoro, Kenneth Omeruo vient placer sa tête au premier poteau pour tromper Marc-Andre Ter-Stegen (59'). Alors que dire de l'ambiance lorsque, deux minutes après, le remplaçant Edafe Egbedi reprend un tir dévié d'Azeez pour tromper le gardien allemand pour la troisième fois en sept minutes ? (61', 3:3).

Les deux équipes passeront tout près de la victoire dans les derniers instants mais le tir du Nigérian Terry Envoh frappe la transversale, tandis que sur la contre-attaque Lennart Thy trouve le poteau. Mais après avoir montré un tel courage, peut-être qu'aucune des deux équipes ne méritait de perdre...