L’Espagne est montée sur la troisième marche du podium de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA après avoir battu la Colombie lors de la "petite finale" disputée ce dimanche 15 novembre au Stade National d’Abuja.

La victoire européenne a pourtant mis du temps à se dessiner, puisque durant toute la première période, malgré une large domination espagnole, les deux équipes ont du mal à desserrer le frein à main, signe de l’importance qu’elles accordent à cette médaille. Les Ibères attaquent fort grâce à une frappe de Pablo Sarrabia depuis le côté gauche. Mais Juan Chaverra, remplaçant Cristian Bonilla, plonge bien au ras de son poteau droit (12’). Entre deux équipes remaniées pour donner du temps de jeu à tout le monde, c’est la Furia Roja qui fait meilleure impression.

Ainsi, après 20 minutes, une longue touche et un cafouillage colombien, le ballon atterrit dans les pieds de Koke qui ne parvient pas à cadrer. Une nouvelle occasion, cette fois signée Borja dont la reprise est déviée en corner, oblige Chaverra à briller. La tête de Sarabia est repoussée par le portier cafetero et Marc Muniesa ne cadre pas sa reprise. Côté colombien, c’est le calme plat et les Sud-Américains rentrent aux vestiaires sans s’être procuré la moindre occasion.

Isco en deux temps
Les meilleures intentions sont toujours espagnoles après la pause, mais le réalisme n’est pas au rendez-vous. Très en jambes, Kevin met le feu sur le côté droit mais son centre fort devant le but n’est coupé par, personne (53’). Ce nouvel avertissement réveille les Cafeteros qui sortent enfin la tête de l’eau. Depuis l’aile gauche, Wilson cuero repique au centre et adresse une frappe puissante qu’Edgar ne peux que boxer en corner (69’). Fabian Castillo imite son coéquipier quelques minutes plus tard, mais son slalom conclu par une frappe entre Edgar et Muniesa est renvoyée devant sa ligne par un tacle de Sergi Gomez (72’). La Colombie ne le sait pas encore mais elle a laissé passer par sa chance.

Car Sur l’action suivante, Isco se retrouve à la réception d’in centre de la droite. Le numéro 10 espagnol manque sa reprise, mais Borja a l’intelligence de lui remettre en retrait. La deuxième tentative est la bonne et la frappe du Valencien ne laisse aucune chance à Chaverra (75’, 0:1). Nerveux et déçus, les Colombiens ont du mal à réagir, et c’est Koke qui passe tout près du deuxième but, mais son râteau et le tir qui suit n’inquiètent pas le gardien colombien (83’).

L’Espagne descend d’une marche par rapport à Corée 2007 mais repart tout de même avec le sourire. Quant aux Colombiens, une fois digérée la déception de la défaite, ils pourront regarder avec fierté le parcours qui les a menés dans le dernier carré.