La Colombie est la première sélection à décrocher son billet pour le dernier carré après avoir battu la Turquie, lors du quart de finale disputé ce dimanche 8 novembre à Bauchi. Les Cafeteros ont fait la différence aux tirs au but après être encore revenus au score.

Les spectateurs qui ont contribué à rendre une fois de plus comble le stade Abubakar Tafawa Balewa espéraient voir la Turquie conserver ses bonnes habitudes et marquer dans les premiers instants. Ils ont failli voir leur vœu exaucé dès la quatrième minute, Demir lançant Enes Baykan à la limite du hors-jeu. Mais le retour autoritaire de Stiveen Mendoza transforme une occasion de but en un simple corner. La première réaction colombienne intervient par l'intermédiaire de Wilson Cuero sur le côté droit, mais après avoir éliminé son défenseur, il opte pour un extérieur du droit alors que l'intérieur de son pied gauche semblait plus judicieux.

Mais les occasions les plus dangereuses sont turques. Omer Ali Sahiner file côté droit et centre en retrait, pour personne dans un premier temps, mais Demir se bat pour récupérer et oblige Bonilla à une bonne sortie dans les pieds du capitaine turc (12'). Une minute après le dernier rempart cafetero est tout heureux de voir le coup franc de Bekdemir frôler son montant gauche. Dans cet exercice, ce même Bekdemir se montre plus adroit à la passe qu'au tir en déposant le cuir sur la tête de son capitaine. Demir devance Bonilla pour inscrire de la tête son troisième but du tournoi (20', 0:1). Dans la foulée, il montre qu'il sait aussi se servir de ses pieds, puisque sa frappe passe à quelques centimètres du poteau droit (23'). C'est le dernier coup d'éclat d'une première période maîtrisée par les Européens, même s'ils se font une frayeur avant la pause sur un centre Cuero pour Fabian Castillo, libre au deuxième poteau, mais son tir trouve le dos du défenseur Okan Alkan.

Encore un coaching gagnant
Après la pause, Mendoza fait parler sa pointe de vitesse, mais se précipite au moment de la passe et Castillo voit Furkan Seker arriver le premier (49'). Deux minutes plus tard, la lourde frappe de 20 mètres signée Juan Saiz passe un petit mètre au-dessus. La mire n'est pas réglée mais les intentions colombiennes sont là. Le défenseur Jeison Murillo, monté sur corner est tout près de faire le même coup que face à l'Argentine, mais sa tête piquée rebondit au-dessus de la barre (55'). Conscient de la gravité de la situation, Ramiro Viafara lance son attaquant Jean Blanco dans la partie à la place d'un milieu de terrain, en l'occurrence Carlos Robles. Le remplaçant cafetero n'aura pas la même réussite que face aux Argentins, mais un autre joueur venu du banc enfilera le costume de héros. Sur une longue ouverture, Jorge Luis Ramos, entré  quatre minutes plus tôt, s'envole devant Mehmet et envoie son coup de tête au fond des filets (90', 1:1).

Obligés d'en passer par la prolongation après avoir été si près du but, les Turcs se créent la première occasion sur une frappe à ras de terre de Suleyman Ozdamar, bien captée par Bonilla (99'). Mais les Colombiens passeront eux aussi près la victoire en deuxième période, encore grâce à une tête Ramos. C'est finalement des 11 mètres que la Colombie mettra le point final à une partie passionnante (1:1, 5:3 t.a.b.).

En demi-finale, les Cafeteros seront opposés au vainqueur du match entre la Suisse et l'Italie.